Alain Bensoussan

Alain Bensoussan

Avocat, pionnier du droit des technologies avancées, du droit de l’informatique dans les années 80 puis de l’internet et des réseaux sociaux au tournant des années 2000, expert reconnu du droit de de la protection des données personnelles dont il a accompagné l’émergence dès 1978, Alain Bensoussan a toujours fait de l’innovation son maître-mot.

Depuis 40 ans, la stratégie d’innovation est l’incontestable marqueur de différenciation de son cabinet qu’il ancre très tôt au cœur des technologies de rupture.

Avocat-technologue, il décide de privilégier une approche technico-juridique des métiers et du droit qui s’y applique, s’entourant d’hyper-spécialistes exerçant leur expertise dans des domaines très pointus des technologies émergentes.

Très vite, il est amené, dans le cadre d’une approche résolument sectorielle, à apporter des réponses juridiques aux questions que se pose l’industrie au fur et à mesure de l’apparition des grandes innovations technologiques.

Un positionnement qui va l’emmener à dessiner les contours des cadres juridiques naissants appelés à « montrer le chemin » à des secteurs industriels dans l’attente de solutions.

Le droit de l’innovation, l’innovation du droit

Infatigable explorateur de nouveaux domaines du monde numérique, il va à cette occasion faire de l’élaboration de concepts nouveaux l’une de ses marques de fabrique : domicile virtuel, vie privée résiduelle, droit à l’intimité numérique, contrefaçon résiduelle des logiciels, charte de régulation des systèmes d’information, droit à l’oubli numérique, etc.

En 2012, il fonde Lexing, premier réseau international d’avocats technologues dédié au droit des technologies avancées, qui réunit une trentaine de cabinets sur les cinq continents.

L’année suivante, il lance au sein de son cabinet un département dédié au droit des technologies robotiques, y voyant la reconnaissance par le droit d’une mutation technologique au moins aussi importante que l’ont été l’informatique et les réseaux sociaux au 20e siècle.

En 2016, il signe aux éditions Larcier le premier ouvrage entièrement dédié au nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD), deux ans avant son entrée en application.

La même année, il propose à ses clients une plateforme d’outils juridiques simples et intuitifs, accessibles en mode SaaS depuis n’importe quel équipement connecté à internet (ordinateur, tablette, smartphone). Depuis 2018, ces outils sont commercialisés par le cabinet via sa Legaltech, Lexing Technologies, qui propose une entière gamme de solutions logicielles dédiées à la compliance et principalement à la conformité au RGPD ainsi que des générateurs de contrats.

La même année, il lance Manon®, premier Chatbot en mode vocal entièrement dédié au Règlement général sur la protection des données, le jour de son entrée en application.

Précurseur en droit de l’Intelligence artificielle.

Depuis deux ans, Alain Bensoussan participe étroitement à l’élaboration d’un encadrement juridique et éthiques des algorithmes, fait de normes encore empiriques et sectorielles mais qui dessine lentement mais sûrement les contours d’un véritable droit en la matière.

En 2020, Alain Bensoussan continue d’innover dans des secteurs « avant-gardistes » en anticipant les nouvelles ruptures technologiques de demain et les nouveaux usages et business models qui en découleront pour les entreprises : informatique quantique, data mining, neuro-sciences, blockchain, bio et nanotechnologies, interface homme-machine, génie génétique, preuve scientifique… Toujours en veillant à rester au plus près du besoin de ses clients au service de leur transition numérique.

Au printemps 2020, en pleine crise sanitaire, dès l’annonce des mesures de confinement, le cabinet bascule en mode totalement virtuel, permettant d’assurer le maintien en condition opérationnelle de ses activités et d’assister ses clients comme en situation normale.

Tout un symbole pour celui qui, alors président de l’Anaafa, prônait il y a dix ans déjà le cabinet d’avocat entièrement dématérialisé.

Reconnu par ses pairs pour son modèle économique et managérial, et par le marché pour son système qualité et l’excellence de ses prestations juridique à très haute valeur ajoutée juridique, Alain Bensoussan est régulièrement distingué depuis 20 ans dans les classements et guides des cabinets d’avocats d’affaires.

En 2020, il est ainsi :

  • désigné « Best Lawyer » dans les catégories « Information Technology Law » et « Technology Law » du classement de la revue américaine Best Lawyers ;
  • qualifé de « Thought leader » par le guide anglais Who’sWho Legal Data 2020 das les catégories Information Technology, Privacy & Protection Security ;
  • reconnu comme « Leading Individual » dans le classement de Legal 500 EMEA en IT & Internet.

Alain Bensoussan en quelques dates

  • 1978 : création du cabinet Alain Bensoussan Avocats.
  • 1985 : publication aux éditions Berger-Levrault du premier Traité de droit de l’informatique.
  • 1997 : publication de la première édition de l’ouvrage « Informatique et Télécoms » (Editions Francis Lefebvre).
  • 1998 : premier cabinet français certifié ISO.
  • 1996 : publication du premier ouvrage dédié à la gestion du cabinet d’avocat : « Le cabinet d’avocats : création, gestion et développement » (Hermès).
  • 2006 : création, au sein de l’Union internationale des avocats (UIA), une commission « Droits de l’Homme Numérique ».
  • 2009-2011 : présidence de l’Anaafa et création d’AnaafaTech, le premier salon dédié à l’exercice de la profession d’avocat assisté par ordinateur.
  • 2014 : rédaction de la première « charte sur les droits et devoirs des robots » et fonde l’Association du droit des robots (ADDR).
  • 2015 : parution de l’ouvrage « Droit des robots » (Larcier 2015, dont une seconde édition paraît en 2019 : « IA, Robots et droit », Bruylant (Bruylant).
  • 2015 : enseigne l’innovation à Science Po Paris.
  • 2016 : publication de l’ouvrage « Règlement général sur la protection des données » (Larcier, seconde édition nov. 2018).
  • 2016 : les effectifs du cabinet atteignent 100 avocats.
  • 2016 : création de l’Association des Data Protection Officers pour aider les DPO dans leur fonction redéfinie par le RGPD et publication de l’ouvrage « Data Protection Officer : une fonction nouvelle dans l’entreprise » (1ère édition, Larcier).
  • 2017 : publication aux Editions Francis Lefebvre de la 6ème édition de l’ouvrage « Informatique, Télécoms, Internet.
  • 2018 : création de la legaltech Lexing Technologies.
  • 2018 : publication aux Editions Larcier de la 2ème édition de l’ouvrage « Data Protection Officer : une fonction nouvelle dans l’entreprise »
  • 2018 : création de l’Association française de commissaire aux algorithmes et aux données (Afcomad).
  • 2019 : publication aux Editions Francis Lefebvre de la 3ème édition de l’ouvrage Informatique et libertés à l’occasion du 30ème anniversaire de loi du 6 janvier 1978.
  • 2019 : création de Lexing Editions et reprise du magazine Planète Robots dont il devient directeur de publication.
  • 2020 : publication aux Editions Larcier de la 3ème édition de l’ouvrage « Data Protection Officer : une fonction nouvelle dans l’entreprise » (à paraître en juin).

Il tient un « blog expert Droit des technologies avancées » sur le site du Figaro et a lancé sur YouTube une chaîne dédiée au droit des nouvelles technologies.

Logo Spécialiste Quadri couleur

Alain Bensoussan
Mél : alain-bensoussan@lexing.law
L.D. : +33 (0)6 19 13 44 46

Alain Bensoussan Best Lawyers