Audrey Jouhanet

Audrey JouhanetAvocate à la Cour d’appel de Paris, Audrey Jouhanet a rejoint a rejoint le cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats en 2014.

Responsable d’activité au sein de la Business Unit Industries de Défense & Sécurité – Drones – Risques, Audrey Jouhanet intervient tant en conseil qu’en contentieux. Elle accompagne nos clients dans les domaines du droit de la défense et de la sécurité, du droit du renseignement, de la cybersécurité et cyberdéfense, ainsi que sur des projets d’intelligence économique et stratégique. Elle dispose également d’une expertise en matière de gestion juridique des risques technologiques industriels et sanitaires (champs électromagnétiques, nanotechnologies).

Audrey Jouhanet est titulaire d’un master 2 droit du Cyberespace (Lille 2 Droit et Santé), d’un master 2 droit des affaires, (Aix-Marseille III Paul Cézanne), ainsi que d’un master 1 droit des activités transnationales (Lille 2 Droit et Santé).

Audrey Jouhanet est notamment intervenue lors des derniers projets de recherche stratégique, dans le cadre du projet NORDEFI, avec la Fondation Saint-Cyr et l’Université de Technologie de Compiègne pour la réalisation d’une Etude comparée sur la normalisation internationale dans les domaines de la défense et de la sécurité.

Parmi les derniers projets, Audrey Jouhanet a notamment participé :

  • dans le cadre du Groupement choisi par le Ministère de la Défense, constitué de la Fondation Saint-Cyr, de l’Université Catholique de Lille et du cabinet, à l’Observatoire mondial (60 pays dans le monde) présentant les dispositifs nationaux en matière de cybersécurité, de cyberdéfense et de lutte contre la cybercriminalité, destinés principalement à la DGA-Maîtrise de l’information (DGA-MI) et l’EMA-Cyber ;
  • en partenariat avec la Commission Cybersécurité du Club des Directeurs de la Sécurité (CDSE) à la réalisation du Recueil de conseils « Utilisation de moyens de chiffrement à l’étranger », destiné aux voyageurs d’affaires, qui propose des réponses par rapport aux situations liées à l’utilisation de moyens de chiffrement à l’étranger les plus courantes.
    Elle participe à la rédaction d’articles dans des publications sectorielles et juridiques.