Archive interview Alexandre Souille Olféo décembre 2008

Interview du mois

Mr Alexandre Souille,
Président d’Olfeo(*)

Le filtrage des accès internet pour protéger l’entreprise et ses dirigeants !

Pouvez-vous nous présenter brièvement l’activité de votre jeune société ?

Olfeo est éditeur de logiciels dans le domaine de la sécurité Internet depuis cinq ans et est l’une des rares entreprises françaises à offrir une passerelle de sécurité Internet complète. Nous proposons en effet, de puissants outils qui permettent de bloquer les menaces d’Internet (filtrage d’URL et filtrage protocolaire), de bloquer les virus qui se transmettent par internet (antivirus de flux web) ou encore de donner des priorités aux flux grâce au Cache QoS (quality of service). L’entreprise peut, par exemple, en fonction de multiples paramètres tels que les plages horaires ou les catégories de contenus, choisir de dédier 80% de sa bande passante aux activités professionnelles et de limiter à 20% son utilisation à des fins personnelles. Plus de 500 entreprises et administrations en France nous font confiance.

En quoi consiste exactement le filtrage d’URL et de protocoles ?

Le filtrage d’URL est un filtrage des contenus qui passent par le flux http dédié aux sites web. Mais il existe plein d’autres flux qui n’utilisent pas le http comme le peer to peer, la messagerie instantanée, ou encore le streaming vidéo et la VoI¨P. Le filtrage de protocoles permet d’interdire ou de réguler plus finement tous ces flux en complément du filtrage d’URL et ce, quels que soient les ports utilisés.

Pourquoi est-ce si important pour les entreprises de filtrer les accès internet ?

Les nouveaux modes de consommation du Web ont des conséquences pour l’entreprise. Nous identifions 4 risques principaux :Le risque pénal : l’usage inapproprié de l’Internet au bureau peut engager la responsabilité pénale de l’entreprise et de ses dirigeants (visite de sites illicites, téléchargement de musiques ou de films sans droits etc.). Le risque de sécurité : la fréquentation de certains sites entraînent la multiplication des risques d’infections virales du système d’information et crée des portes ouvertes propices à la fuite d’informations stratégiques de l’entreprise. Le risque de chute de productivité : l’usage abusif de l’Internet personnel au bureau peut abaisser très sensiblement la concentration et la productivité. Le risque de baisse de la bande passante : le web 2.0 et la multiplication des flux vidéo nécessitent des flux toujours plus gourmands. Cette surconsommation de bande passante se fait souvent au détriment de l’usage professionnel qui se trouve ralenti (1).

Qu’est-ce qui vous différencie des autres logiciels de contrôle d’accès ?

Nous combattons l’ensemble de ces risques grâce à une solution unique. Nous offrons une autre caractéristique fortement « différentiant », celle de la proximité culturelle. En effet, le filtrage de contenu pour être pertinent nécessite une bonne connaissance du droit applicable en France (droit pénal, droit civil, droit social, législation informatique et libertés, etc.) ainsi que des habitudes de surfs. Ces particularismes sont très différents d’un pays à l’autre. En tant que seule société française, nous avons développé une très forte expertise sur ces sujets et sommes capables d’offrir une protection inégalée.


(*)http://www.olfeo.com/
(1) Téléchargez notre étude http://www.olfeo.com/pdf/real_util_web.pdf

Interview réalisée par Isabelle Pottier, avocat.

Parue dans la JTIT n°83/2008

Alain Bensoussan

Dès 1978, Alain Bensoussan, avocat à la Cour d’appel de Paris, spécialiste en droit de la propriété intellectuelle, en droit de l’informatique ainsi qu’en droit des relations internationales, a fondé un cabinet dédié au droit des technologies avancées.

shares