Avatar et robot : identifier les premières règles mondiales

Avatar et robot : identifier les premières règles mondialesPetit-déjeuner du 13 novembre 2014 « Avatar et robot »Alain Bensoussan a animé un petit-déjeuner débat consacré aux avatars robotisés avec la participation de Bruno Bonnell, à travers le robot Beam créé par la société Awabot.

L’avatar a fait son apparition sur internet avec les univers virtuels, tels que « Second Life » (SL), créé en 2003, qui permet d’évoluer dans un monde simulant le monde réel en trois dimensions et d’y vivre une sorte de « seconde vie ».

A côté des avatars virtuels se développent des avatars robotisés, tels les robots de téléprésence mobile, qui offrent le don d’ubiquité à tous. Ils permettent de se téléporter par écran interposé grâce au robot qui sert d’avatar à une personne ne pouvant se déplacer.

La téléprésence est porteuse d’avenir en matière de robotique, non seulement dans le monde professionnel, mais aussi à domicile.

Les robots de téléprésence, d’assistance ou de services mettent la personne humaine au cœur du système. Ils collectent en effet de nombreuses données plus ou moins sensibles concernant les utilisateurs et leur environnement.

A défaut de cadre légal spécifique, la loi Informatique, fichiers et libertés offre un cadre juridique relatif à la protection des données à caractère personnel. Une protection adéquate doit être assurée.

  • Quelles sont les expérimentations en cours et les évolutions à en attendre ?
  • Quels sont les usages qui vont se développer ?
  • Quelles sont les règles encadrant la sécurité des données ?
  • Quelles sont les perspectives qui s’ouvrent aux entreprises et aux particuliers avec une telle innovation ?

Ce petit-déjeuner a été l’occasion d’identifier les premières règles juridiques mondiales.

Le petit-déjeuner a eut lieu de 9h30 à 12h00 (accueil à partir de 9h00) dans nos locaux, 58 boulevard Gouvion-Saint-Cyr, 75017 Paris.

Vous pouvez revoir la présentation sur notre chaîne YouTube : Lexing Alain Bensoussan Avocats en cliquant ici.

Laisser un commentaire