Les chatbots : un robot multi-usages pour les entreprises

Les chatbots : un robot multi-usages pour les entreprisesOutre la gestion des relations avec les consommateurs, les chatbots présentent un intérêt certain pour les entreprises au niveau interne. Comprenant le langage naturel, ils peuvent à cet égard s’avérer particulièrement utiles en tant qu’assistants pour certaines fonctions particulières.

Les chatbots assistants des ressources humaines

Cette fonction est l’une de celles où l’utilisation des chatbots apparaît la plus prometteuse. Il est ainsi envisageable de confier à un chatbot la première étape du processus de recrutement pour un poste donné. Le chatbot se chargerait alors de reproduire un entretien d’embauche « virtuel » et ainsi recueillir les réponses des candidats sur des questions programmées par avance.

Ce faisant, le chatbot permettrait de décharger les ressources humaines d’une mission qui représente une charge importante dans un processus de recrutement, leur permettant de se concentrer sur les étapes ultérieures.

L’utilisation d’un chatbot à ce titre est intéressante également au titre de la preuve de l’absence de discrimination à l’embauche (article L.1132-1 du Code du travail (1)). En effet, en cas d’action intentée par un candidat refusé à ce premier tour et arguant d’une discrimination à son encontre, il serait possible d’arguer de l’utilisation d’un chatbot et donc d’un filtre neutre, et de son algorithme, pour prouver la bonne foi de l’entreprise dans le processus de recrutement.

Une autre utilisation des chatbots est l’information des salariés en matière de droit à la formation, congé maternité ou mutuelle. Avec un cadre juridique qui évolue régulièrement en la matière, un robot qui permettrait de répondre aux différentes questions des salariés peut s’avérer particulièrement intéressant. C’est d’ailleurs le créneau choisi par Audavox (2).

L’information aux opérationnels

Les chatbots peuvent encore permettre de constituer une mine d’information pour les opérationnels. Ainsi, les opérationnels, régulièrement en déplacement, peuvent utiliser, à leur avantage, les chatbots pour leur fournir les informations qui les intéressent, avec un temps de réponse performant.

Il s’agit d’ailleurs de la solution choisie par Engie, qui met à la disposition de ses opérationnels un assistant capable de leur fournir des informations sur les parcs éoliens et sur les énergies renouvelables et par conséquent, de mieux répondre aux questions de leurs clients.

Marie-Adélaïde de Montlivault-Jacquot
Thomas Noël
Lexing Contentieux informatique

(1) C. trav., art. L1132-1
(2) Site internet du chatbot Audavox

Laisser un commentaire