Colloque Vers de nouvelles humanités à la Cité des sciences

Colloque Vers de nouvelles humanitésAlain Bensoussan est intervenu lors du colloque Vers de nouvelles humanités à la Cité des sciences le vendredi 24 mars 2017 sur le thème : « Le droit des robots : quelle est l’autonomie de décision d’une machine ? Quelle protection mérite-t-elle ? »

L’humanisme face aux nouvelles technologies

Modifications chimiques et génétiques, implants, prothèses, organes de synthèse et nano-robots, l’intelligence artificielle, mise en réseau des données et la robotique… toutes ces techniques aux progrès rapides renouvellent les espoirs et les craintes de l’amélioration humaine.

De la lutte contre la maladie à la promesse impossible d’un corps parfait, de la bataille contre la mort au fantasme de l’immortalité, du dépassement des limites cognitives à la déshumanisation technologique, les mêmes questions se posent : quelle est la part de réels progrès, de faux espoirs ou de promesses commerciales dans les analyses et les prévisions ? Comment les évolutions transformeront-elles la notion de donnée personnelle, d’assurance, de soins, d’équité, de responsabilité, de décision ? Comment mieux réguler la recherche, l’usage et l’exploitation économique des nouvelles technologies ? Quelles formes prendront la concurrence, la coopération ou la rivalité entre pays selon leurs références démocratiques et la concentration de leurs acteurs économiques ?

Tels étaient les thèmes abordés par ce colloque Vers de nouvelles humanités, à la fois scientifique, philosophique et juridique coorganisé par l’Association française de philosophie du droit et la Cité des sciences et de l’industrie, sous le haut patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République.

Colloque Vers de nouvelles humanités

Ce colloque s’est déroulé sur trois jours, chacun portant sur une thématique particulière.

D’une part, L’homme augmenté, le Jeudi 23 mars, dont la matinée est consacrée à une série d’interventions sur  « Manipuler le génome » et l’après-midi à « Remplacer et doper les organes ».

D’autre part, L’homme remplacé, le vendredi 24 mars, avec en matinée : « Intelligence artificielle et robots » et l’après-midi « L’esprit dans une machine : le transfert de l’humain vers la machine ».

Enfin, Le transhumanisme, avec une pièce de théâtre « Transhumain toi-même ! » présentée à 14h30 le samedi 25 mars, suivie d’un après-midi collaboratif, ouvert à tous permettant de participer sur scène à un jeu de rôle, suivi d’un débat sur le transhumanisme.

Droit des robots : quelle protection pour quelle autonomie ?

Le droit des robots : quelle est l’autonomie de décision d’une machine ? Quelle protection mérite-t-elle ?L’occasion pour Alain Bensoussan de souligner que grâce à la technologie robotique, l’émergence de nouveaux « êtres » est en passe de devenir une réalité. Intelligence artificielle oblige, les robots sont aujourd’hui beaucoup plus que de simples automates : leurs capacités grandissantes les amènent à collaborer avec les hommes. Ce qui soulève au passage des questions d’ordre éthique mais également juridique : « Dans les 10 prochaines années, il faudra organiser la vie avec les algorithmes et les robots. Et non seulement protéger les robots mais aussi protéger l’homme des robots, une nouvelle espèce artificielle naissante qu’il faut encadre au plan juridique ».

L’ensemble des actes du colloque Vers de nouvelles humanités ? L’humanisme face aux nouvelles technologies, seront publiés chez Dalloz sous la Direction du Professeur René Sève.

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire