E-réputation : le Conseil de l’Ordre des médecins publie un guide

ordre national des médecinsLe cabinet a participé au Guide de l’Ordre des médecins destiné à aider les médecins à préserver leur e-réputation.

Afin d’accompagner les médecins dans la gestion de leur e-réputation, le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) vient de publier un guide pratique à leur intention : « Préserver sa réputation numérique ».

Fruit d’un travail mené avec le cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats, celui-ci a pour objectif d’accompagner les médecins dans leur exercice quotidien en leur apportant un service de proximité, en répondant à leurs questions sur leur e-réputation et en les assistant concrètement dans la gestion de celle-ci.

Guide e-réputation du Conseil de l’Ordre des médecins

ordre national des médecinsCe guide est complété d’un tutoriel interactif apportant des réponses concrètes aux médecins confrontés à un enjeu de réputation numérique : face à une situation spécifique, ceux-ci pourront trouver des réponses appropriées à leurs questions, qu’il s’agisse de surveiller sa propre réputation numérique, de répondre à certains avis de patients, que d’envisager une action judiciaire.

Ces outils sont entièrement publics, afin que tous les médecins, mais aussi leurs patients, puissent s’en inspirer.

Le CNOM rappelle que l’acte professionnel d’un médecin ne saurait en aucun cas être assimilé à une simple prestation de service.

Il n’est cependant pas illégal pour un patient de poster un avis concernant un médecin.

C’est pour cela que le CNOM, régulièrement sollicité par des médecins à ce sujet, a estimé qu’il était important de produire ce guide et ce tutoriel et de les rendre publics, pour que tous les médecins, mais aussi leurs patients souhaitant laisser un commentaire en ligne, puissent s’y rapporter.

www.conseil-national.medecin.fr

Guide : « Préserver sa réputation numérique »
Tutoriel : e-réputation du médecin
Retrouvez la vidéo : « La réputation numérique vue par l’Ordre. »

Source : communiqué de presse du CNOM du 10 octobre 2018.

Eric Bonnet
Département Communication juridique