ESTA et réseaux sociaux : de nouvelles mesures controversées

ESTA et réseaux sociaux : de nouvelles mesures controverséesInvitée de FRANCE 2, Céline Avignon nous éclaire sur les nouvelles conditions d’entrée sur le sol américain. 

Depuis le 20 décembre, les voyageurs entrant aux Etats Unis sont invités à révéler leur présence sur les réseaux sociaux.

Interrogée dans le cadre du journal télévisé de France 2 du 27 décembre, Céline Avignon a apporté son éclairage sur les mesures prises par Washington visant à durcir les conditions d’accès au territoire américain. Pour 38 pays dont la France, l’exemption de visa est toujours la règle pour un séjour n’excédant pas 90 jours sur le sol américain.

Depuis 2009, tous les citoyens et ressortissants de pays appartenant au programme d’exemption de visa doivent toutefois obtenir une autorisation préalable de voyage avant tout déplacement vers les Etats-Unis. C’est l’objet du programme d’exemption ESTA Visa.

Depuis le 20 décembre, il est notamment (1) demandé aux voyageurs de renseigner sur le formulaire électronique d’autorisation de voyage (ESTA) (2) leur présence sur les réseaux sociaux et la liste de leurs comptes Facebook, Instagram ou Twitter (3).

Comme l’indique le site du journal télévisé de France 2, les Etats Unis imposent aux visiteurs de fournir ces renseignements car ils veulent « pouvoir détecter d’éventuels signes de passage à l’acte. Comme avant l’attaque de San Bernardino, il y a un an, où l’un des auteurs avait fait part de ses intentions sur les réseaux sociaux ».

Céline Avignon, « Etats-unis : Les touristes sous surveillance », JT de France 2 du 27 décembre 2016.

Depuis Washington, la journaliste de France Télévisions Valérie Astruc précise les raisons de ces mesures : « Certains élus du Congrès considèrent la France et l’Allemagne comme le maillon faible de l’Amérique. Leur crainte : qu’un terroriste ayant par exemple la nationalité française, profite de l’exemption de visa pour prendre l’avion et commettre un attentat sur le sol américain ».

Dans le cadre du reportage diffusé par France 2, Céline Avignon s’interroge toutefois : « Suis-je vraiment libre d’écrire ce que je veux sur mon réseau social ? Ne risque-t-on pas de m’interdire l’entrée sur le sol américain an raison de mes amis ? C’est vraiment cela qui pose question ».

Céline Avignon est également intervenue le 28 décembre sur le même thème dans le cadre de la Matinale Info de i-télé

Eric Bonnet
Directeur du Département Communication juridique

(1) Depuis décembre dernier, les ressortissants Français ou Allemand qui ont voyagé dans le passé dans un pays comme l’Irak, la Syrie ou le Pakistan ne peuvent plus entrer aux États-Unis sans visa.
(2) Electronic System for Travel Authorization.
(3) Question : « Voulez-vous révéler des informations concernant vos profils Facebook, twitter ou autres ? ».

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire