Interview JITT 49 Mr Raffour : e-tourisme

Interview


Guy Raffour,
Pdg du Cabinet d’études et de recherche Raffour Interactif (*)

L’e-tourisme accélère la mutation du secteur touristique

Que recouvre exactement l’e-tourisme et quel regard portez-vous sur son développement ?

L’e-tourisme recouvre les prestations qui constituent un « voyage » : transports de tous types, hôtellerie de plein air (campings), gîtes, hôtels…, la location de résidences, les activités de loisirs, les visites…. Le e-tourisme est aujourd’hui le 1er secteur de l’internet marchand (payant) puisqu’il représente 46% du volume financier du e-commerce. Signalons qu’un tiers des français partis en 2004 ont préparé leur voyage en ligne et que depuis janvier 2005, on mesure une nouvelle augmentation de 50%. On évalue actuellement le total du tourisme (dont transport) réservé sur internet à 14% de la valeur, ce qui est très important alors que le démarrage sur internet ne date que de 1995 (mais depuis 1983 sur Minitel). J’ai créé ma société d’étude et de recherche en 1988, sur le credo que l’interactivité déjà initialisée par le Minitel allait devenir prépondérante dans les services.

On entend par interactivité l’affranchissement au temps, à l’espace et à la distance. Dans le domaine du tourisme c’est essentiel de pouvoir accéder tout de suite à l’offre que l’on souhaite, jusqu’à la réserver en temps réel. Internet est donc parfaitement adapté au secteur du tourisme : international, « multimédia de découverte » (présentations animées avec vues à 360°, webcam, sons, plans interactifs…), vecteur de communication (formulaires, mèls, blogs) et vecteur de réservations (accès aux disponibilités et prix différenciés en yield). Internet est en corrélation avec les nouvelles tendances de consommation touristique que nous mesurons annuellement dans notre baromètre auprès des Français : augmentation des courts séjours et du temps de loisir, demande de produits personnalisés, de dernière minute ou… de 1ère minute, recherche de prix selon son budget, besoin d’être surpris par des offres nouvelles répondant à l’impulsion de partir.

En quoi l’internet modifie les comportements des consommateurs en matière de tourisme ?

Dans ce baromètre on constate la tendance au fractionnement des vacances, à la prise de séjours de plus en plus courts mais de plus en plus fréquents et il n’est plus rare que 3 semaines de vacances d’été soient fractionnées en 3 séjours d’une semaine (par ex. une semaine de camping, une à l’étranger et une avec la famille). Une autre tendance se dégage : le développement de séjours axés sur un thème précis (plongée, sport équestre, œnologie; abbayes, châteaux, parcours autour d’une personnalité, santé, mémoire…). Le media internet répond ainsi aux critères de productivité et de finesse grâce à la recherche par mot clefs.

Quelles sont les mutations en cours pour les professionnels du tourisme ?

On assiste aujourd’hui à une vraie mutation de l’offre touristique. Grâce à Internet, de nombreux produits qui sont les produits de «niches» cités précédemment peuvent plus facilement rencontrer la demande de façon plus immédiate, plus réactive, moins coûteuse et donc créer de la richesse en dehors des flux massifiés et localisés à certaines périodes de l’année. Internet permet de désaisonnaliser une destination par la variété de tous les produits proposés. J’ai écris deux rapports sur ce sujet, dans lesquels j’insiste sur l’intérêt pour une région de ne plus raisonner avec le seul critère de sa marque mais surtout par la somme de ses activités pour des « cibles » différenciées. Ainsi on répartit mieux la richesse touristique sur le territoire, on désenclave des lieux, on augmente notre attractivité. Au-delà du phénomène Internet, sa traduction dans le secteur du tourisme redonne une chance à la créativité, aux multiples facettes de notre offre touristique qui grâce à cette nouvelle présentation interactive nous donne un atout concurrentiel de 1er ordre par la qualité et la diversité des propositions de séjours à des prix moins « comparables ».

(*) www.raffour-interactif.fr Guy Raffour est également Conseiller Technique au CNT (Conseil National du Tourisme), auteur du rapport «e-tourisme interactif, les enjeux des infomédiations sur l’offre et la demande touristiques» et est Expert UE.



Interview réalisée par Isabelle Pottier, avocat.

Parue dans la JTIT n°49/2006 p.10