Interview septembre 2006

Interview


Mr Yves Trezieres,
Président de CIO sans frontières (*)

L’engagement humanitaire au sein de la communauté informatique

Pouvez-vous nous dire brièvement en quoi consiste l’engagement de votre association ?

CIO sans frontières est une association réunissant autour des directions des systèmes d’informations les acteurs majeurs de l’informatique et des télécoms, afin de mettre en commun leurs compétences, services et produits au service des Organisations Non Gouvernementales intervenant dans le domaine des catastrophes naturelles ou humanitaires (tsunami, ouragan, guerre etc.). La mise à disposition de systèmes informatiques facilitant l’organisation des secours et la rapidité des interventions lors de telles catastrophes est en effet une priorité. Lors des catastrophes, les télécommunications ne fonctionnent plus quel que soit le pays victime car elles sont soit détruites, soit saturées. Il faut alors mettre en place des réseaux parallèles qui font que les secours vont pouvoir fonctionner. C’est la mission que s’est donnée « Télécom sans frontières » (TSF). Mais cette dernière ayant une forte activité de terrain et des besoins spécifiques qu’elle ne pouvait satisfaire faute de temps pour mener à bien les projets permettant de les satisfaire, l’idée de créer une structure à part entière intervenant en « back office » est alors née fin 2005. « CIO sans frontières » est donc née par notre volonté d’aider TSF à mettre en place un portail d’alerte et d’aide à la décision à destination des ONG, pour leur permettre d’obtenir en temps réel, toutes les informations nécessaires à l’intervention d’urgence après une catastrophe humanitaire. Cette mobilisation sans précédent des acteurs du monde de l’informatique et des télécoms fait que ce portail deviendra réalité en 2006. TSF et les autres ONG auront alors le temps de se consacrer à leurs missions : agir sur le terrain pour sauver des vies.

Quelles missions vous êtes-vous fixées pour cette première année d’activité ?

Fournir à TSF un portail d’aide à l’information d’urgence et l’aider à trouver du matériel (serveurs, PC) à des coûts raisonnables grâce à notre accès aux grands fournisseurs informatiques. En ce qui concerne le portail, le travail consiste à fédérer des compétences pour mettre en place le site (infrastructures, hébergement du serveur, base de données serveur, framework, etc) grâce au travail d’un chef de projet et d’un stagiaire mis à notre disposition par des partenaires. Après 6 mois de travail, le portail est aujourd’hui en fonctionnement « version zéro », c’est-à-dire que le site est créé, les machines sont hébergées et disponibles. La phase suivante va consister à mettre de l’information dans le portail. C’est un challenge car disposer gratuitement d’informations est plus difficile qu’il n’y paraît ! Il faut faire comprendre à nos futurs partenaires l’intérêt d’« offrir » des informations habituellement vendues. Ces dernières seront en fait lues par un très petit nombre de personnes -le portail n’étant pas public- et dans un contexte très précis. Nous avons besoin d’informations ultra précises (densité de population, cartographie, météorologie, etc.) permettant aux ONG (300 répertoriées par l’ONU) d’intervenir très rapidement. En cas de catastrophe, le portail devrait pouvoir donner l’alerte en moins d’une heure et fournir le PIM (package information mission) en moins de trois pour agir vite.

En tant que DSI du groupe Nexans (**), que vous apporte cet engagement humanitaire ?

Nous n’avions pas chez Nexans de philosophie humanitaire si ce n’est de contribuer financièrement par l’envoi de dons lors de catastrophes. A travers l’association, nous soutenons une action qui est une vraie philosophie désintéressée et sans lien direct avec notre métier. A l’heure ou tous les grands groupes cherchent de vraies images de notoriété sur le terrain du développement durable et des responsabilités dites « sociétales », nous avons également choisi un positionnement différent, celui de fédérer des compétences au sein de la communauté informatique pour tout simplement sauver des vies.

(*) http://www.ciosansfrontieres.org

(**) http://www.nexans.com Expert mondial en câbles et systèmes de câblage.

Interview réalisée par Isabelle Pottier, avocat.

Parue dans la JTIT n°56/2006 p.10

Alain Bensoussan

Dès 1978, Alain Bensoussan, avocat à la Cour d’appel de Paris, spécialiste en droit de la propriété intellectuelle, en droit de l’informatique ainsi qu’en droit des relations internationales, a fondé un cabinet dédié au droit des technologies avancées.

shares