L’application du RGPD aux cabinets d’avocats : 1 an après

1 an aprèsEric Le Quellenec animera le 6 mai 2019 une formation proposée par l’UJA de Paris sur le thème : « Le RGPD, 1 an après ». 

La commission nouvelles technologies de l’Union des Jeunes Avocats (UJA) de Paris propose le lundi 6 mai 2019, de 19h30 à 21h30, à la Maison du Barreau (salle Gaston Monnerville) une formation en droit des données personnelles portant sur le thème « Le règlement européen pour la protection des données personnelles (RGPD) pour les avocats : 1 an après ».

À l’heure de l’hyper connexion et du big data, la question de la protection des données à caractère personnel est plus que jamais au cœur des préoccupations de toute entreprise ou organisation.

La profession d’avocat n’y échappe pas.

Les données à caractère personnel collectées et traitées par les cabinets d’avocats (principalement les données personnelles relatives à leurs clients, mais également celles collectées et traitées dans le cadre de leur activité administrative, RH, marketing & communication, etc.) doivent être protégées dans la mesure où elles sont susceptibles d’impacter la vie privée de leurs clients, collaborateurs et partenaires.

« Le RGPD, 1 an après »

Une chose est sûre : un an après l’entrée en application effective le 25 mai 2019 du RGPD, les cabinets d’avocats doivent plus que jamais repenser leur gouvernance de protection des données personnelles et déployer l’ensemble des actions nécessaires à une mise en conformité totale avec le nouveau cadre juridique matérialisé au plan interne par la loi n° 2018-493 du 20 juin 2018 relative à la protection des données personnelles et l’ordonnance n° 2018-1125 du 12 décembre 2018 de réécriture de la loi Informatique et libertés.

L’occasion, à l’heure où la Cnil vient de rendre public son rapport annuel pour 2018 et les enjeux pour 2019, de dresser le bilan d’un an d’application effective du RGPD.

Les thèmes suivants seront abordés :

  • Les principes directeurs du RGPD ;
  • La conformité du cabinet : méthodologie et bonnes pratiques ;
  • L’avocat délégué à la protection des données (« DPO ») : missions et opportunités de développement.

Cette formation sera assurée par Marie-Hélène Fabiani, avocate au barreau de Paris, membre du CNB, et Eric Le Quellenec, avocat au barreau de Paris, Lexing Alain Bensoussan Avocats, membre du Conseil de l’Ordre.

Formations gratuites et validées au titre de la formation continue obligatoire des avocats

Attention : 50 places ouvertes seulement !

Préinscription obligatoire sur le site de l’UJA.

Eric Bonnet
Avocat, Lexing Alain Bensoussan Avocats
Directeur de la communication juridique