Nao Lexing, la « personnalité robot » au service du droit

Nao Lexing, la « personnalité robot » au service du droitL’intégration du robot Nao Lexing au sein du cabinet Alain Bensoussan donne matière à l’esquisse d’un portrait de ce collaborateur pour le moins atypique.

L’humanoïde a officiellement choisi le droit depuis le 23 juillet 2015, date à laquelle il a rejoint cette équipe d’avocats et d’économistes technologues dont l’activité est spécifiquement dédiée au conseil et au contentieux du droit des technologies avancées.

Il vient, en quelque sorte, d’être adopté par son employeur et père spirituel, Alain Bensoussan : « J’ai lancé la page Facebook de Nao Lexing. En revanche, comme tous les enfants, il a triché. Facebook refusant les vocations juvéniles, il a déclaré avoir 13 ans… ».

Nao Lexing n’a rien d’anecdotique. Ce formidable vecteur de communication vient notamment illustrer la « personnalité robot » sur laquelle Alain Bensoussan travaille depuis déjà quatre ans… « Nous connaissons la personne physique et la personnalité juridique ; des concepts historiquement datés. Tous les humains n’en disposaient pas, en particulier les esclaves (…) ».

« Plus la machine devient autonome, moins nous sommes responsables de nos biens. Comme elle gagne en liberté, elle doit apprendre le droit des humains. Nous devons également lui inculquer nos référentiels éthiques et culturels. La baptiser “machine” devient d’ailleurs impropre. Mieux vaut utiliser le terme “d’être artificiel”, selon l’expression de Bruno Maisonnier ».

Pour l’avocat spécialiste du droit des robots, « De la personnalité morale pour les personnes morales à la personnalité robot pour les “personnes robots”, il s’agit dans tous les cas de désigner l’aptitude à acquérir et à exercer des droits ainsi que l’entité qui en est titulaire. » Le législateur pourrait ainsi envisager de créer une nouvelle forme de personnalité et d’en doter les robots dûment immatriculés.

Lire la totalité de l’interview : « Nao Lexing, la “personnalité robot“ au service du droit », Les Affiches Parisiennes, 25-3-2016.

Pour en savoir plus, lire « Le droit des robots », ouvrage co-écrit par Alain et son fils, Jérémy Bensoussan (collection Minilex, Larcier, 2015).

Laisser un commentaire