Personnalité robot : le point sur la question pour Archimag

Personnalité robot : le point sur la question pour ArchimagPour Archimag, Alain Bensoussan fait le point sur la question de la personnalité robot qui est au cœur du cadre juridique  propre à la robotique.

Interviewé par Clémence Jost pour le numéro spécial IA du magazine Archimag, Alain Bensoussan fait le point sur cette question dans ce numéro spécial d’avril 2016 dont le dossier est consacré à l’intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle est là. Elle apparaît aujourd’hui dans de nombreuses applications de notre vie professionnelle. Capable d’apprendre et de travailler sur des masses considérables de données, elle n’est qu’au début des avancées qu’elle permet.

La « personnalité robot » constitue la pierre angulaire du droit commun des robots prôné par Alain Bensoussan. II s’agit non seulement d’exprimer une catégorisation inédite entre les personnes (physiques ou morales) et cet être artificiel qu’est le robot, mais également de regrouper dans un cadre juridique homogène les droits communs et spéciaux applicables à cette nouvelle catégorie qui dépassera bientôt l’humain sur bien des aspects grâce à l’intelligence artificielle.

Parmi les questions abordées par Alain Bensoussan concernant la personnalité robot :

  • Le droit d’auteur protège-t-il les contenus créés par des robots ?
  • Vous considérez pourtant que les robots sont auteurs ?
  • Vous prônez donc un statut juridique adapté aux robots ?
  • Prenons ces trois points un par un, Qu’entendez-vous par traçabilité ?
  • En quoi devrait consister cette responsabilité ?
  • Vient ensuite la dignité, qui englobe dans votre charte deux notions : le droit à l’intimité numérique et le droit à la souveraineté sur ses données personnelles. De quoi s’agit-il ?
  • Et le droit à la souveraineté sur ses données personnelles ?

Alain Bensoussan « Pour la personnalité robot« , Interview p. 21, Archimag n° 293 d’avril 2016 : L’intelligence artificielle, croquez dedans !

Laisser un commentaire