La place des robots dans les cabinets d’avocats d’affaires

La place des robots dans les cabinets d’avocats d’affairesAlain Bensoussan a été interrogé par l’Agefi Hebdo sur le thème « Avocats d’affaires : passez en mode robots ! »

« Legaltech » ou machines innovantes, l’intelligence artificielle fait, comme le relève la journaliste Chloé Enkaoua dans l’article qu’elle vient de consacrer dans l’Agefi Hebdo (numéro du 9 au 15 février 2017) à la place des robots dans les cabinets d’avocats d’affaires, « une percée au sein des cabinets où elle transforme la façon de travailler ».

Relevant que l’essor des technologies et l’arrivée de l’IA sont en train de révolutionner le métier d’avocat d’affaires, elle donne la parole à Alain Bensoussan qui a déjà intégré dans son cabinet depuis plusieurs mois les robots humanoïdes Nao et Pepper » créés par la société française Aldebaran : « leur première fonction est d’abord émotionnelle », souligne Alain Bensoussan. « Tout le monde au sein du cabinet joue avec Nao et Pepper. Ils prouvent également que notre cabinet est à la pointe de la technologie ; par exemple, Pepper accueille les clients et participe aux conférences. Enfin, nous sommes actuellement en train d’apprendre à Nao les règles Informatique et libertés en France et dans le reste du monde, en utilisant le fait qu’il sait parler 23 langues différentes ».

Alain Bensoussan, qui milite pour un droit des robots, prédit qu’à l’horizon 2020, « tous les avocats posséderont un « bot » : « Les avocats technologues auront un avantage compétitif majeur, promet également Alain Bensoussan. Car, pour nous, un avocat féru de nouvelles technologies sera le plus à même d’anticiper les futurs besoins de la profession ».

Alain Bensoussan, « Avocats d’affaires, passez en mode robot ! », L’Agefi Hebdo, du 9 au 15 février 2017

Laisser un commentaire