Plan textile innovant : les fibres et textiles connectés

Plan textile innovant : les fibres et textiles connectésLe programme Connectitude initié par le réseau R3ilab (Réseau innovation immatérielle pour l’industrie) s’inscrit dans le cadre du plan industriel « Textiles techniques et intelligents », qui constitue l’un des 34 plans industriels lancés par la Présidence de la République en septembre 2013.

Le plan « textiles techniques et intelligents» poursuit trois objectifs principaux :

  • réussir la transition écologique dans le cadre de l’usage de fibres issues du recyclage ;
  • exploiter les évolutions numériques et les nanotechnologies par le biais de textiles intelligents et innovants ;
  • développer l’usine textile du futur par le biais des technologies innovantes.

L’industrie textile représente en France environ 2 400 entreprises assurant la fabrication des fils, des tissus et des textiles destinés à l’habillement, à l’ameublement ou à un usage technique. Filière très développée en France, empreinte de tradition et d’innovations, elle s’oriente aujourd’hui également vers des produits innovants s’inscrivant dans une démarche environnementale.

Au sein de l’industrie textile se dessine la filière mode et luxe qui représente quelques grands groupes internationaux et plusieurs centaines de PME et qui dispose d’un comité stratégique de filière.

Dans ce contexte, le programme Connectitude est destiné à faciliter le développement et la mise sur le marché de projets industriels de textiles connectés.

La particularité de ce programme est de lancer plusieurs projets industriels concrets associant :

  • des designers ;
  • des entreprises des secteurs du textile ;
  • des technologies de l’information (TIC).

Le programme Connectitude vise, en effet, un triple objectif :

  • intervenir comme un démonstrateur, par le biais d’une expérimentation directe de « conception à partir de technologies existantes et matures, de produits textiles supports de nouvelles fonctionnalités de connexion » ;
  • sensibiliser l’industrie du secteur sur le concept de partenariats inter-entreprises autour de l’industrie textile et des produits technologiques innovants ;
  • accompagner et soutenir les projets d’innovations immatérielles du secteur textile.

Le programme prévoit la mise en œuvre de projets associant des acteurs du secteur textile et des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) afin d’aboutir à des produits textiles connectés de haute facture.

Les projets s’appuieront sur des « technologies matures non textiles », que le réseau R3iLab aura préalablement relevé auprès des Pôles et des Centres de recherche liés à ces thèmes.

Parmi les technologies relevées figurent les suivantes :

Schéma textiles connectés

A titre d’illustration de produits textiles intelligents et textiles connectés, en phase de développement ou existant à ce jour, citons :

  • les T-shirts tissés dans un mélange de fibres textiles et de capteurs (« textiles dits monitoring ») ;
  • le lecteur mp3 brodé sur le manche du vêtement ;
  • le clavier numérique imprimé directement sur un textile ;
  • les vêtements et accessoires connectés (équipés notamment d’un système de géolocalisation) ;
  • les vêtements capables d’imprimer des messages à partir de fibres optiques (« e-wear »), etc.

Sur un plan juridique, les questions sont multiples, elles tiennent à la protection d’un produit technologique textile complexe et de son évolution, au type d’architecture contractuelle à envisager afin notamment de répartir les interventions, les droits, obligations et responsabilités de chacun des acteurs. Les interrogations en termes de responsabilité portent notamment sur celle de l’intégrateur électronique ou de la responsabilité des produits défectueux…

Les questions juridiques tiennent également à la protection des données personnelles, pour les produits technologiques susceptibles, le cas échéant de collecter de telles données.

En fin de chaîne, se pose la question de l’information adéquate de l’utilisateur final (et mise en garde éventuelle) lors de la commercialisation à un consommateur de produits de textiles connectés, à forte valeur ajoutée…

Naima Alahyane Rogeon
Lexing Droit Design et Création

Laisser un commentaire