Quantified Self, aspects techniques et applicatifs

Quantified Self, aspects techniques et applicatifsLe Quantified Self passe par l’utilisation d’un module de communication associé à une application centralisée.

Le tout est éventuellement relié à un réseau social visant au partage des données ainsi collectées et analysées.

Les capteurs sont des dispositifs transformant une grandeur physique (température, position, vitesse, altitude, etc.) en un signal (souvent électrique) qui renseigne sur cette grandeur. Les capteurs se présentent sous forme d’un microsystème-électromécanique équipé d’un moyen de communication sans fil, généralement une puce RFID active, porté sur soi (pince, bracelet, montre, brassard etc…) ou prenant place au domicile (boitier, pèse-personne etc.).

Le Quantified Self a connu un essor particulier notamment grâce à la démocratisation du Smartphone.

En effet, grâce à leur fonction GPS, d’accéléromètre, gyroscopique, leur boussole, leur caméra, les Smartphones permettent d’enregistrer de façon continue l’activité d’une personne : activité physique, donnée de santé, efforts quotidiens, etc.

Les informations collectées à l’aide du Smartphone ou du capteur sont analysées et stockées sur des interfaces dédiées, accessibles directement à partir d’un Smartphone (application mobile) ou par le biais d’un site web (interface web).

Un service complémentaire est généralement proposé, à savoir le partage des données obtenues sur les réseaux sociaux ouverts.

La mesure de soi peut être ainsi schématisée selon les 3 étapes suivantes :

  • la capture de données ;
  • l’analyse de données ;
  • le partage de données.

Du point des applications possibles, le Quantified Self semble sans limite. Tout ce qui peut être quantifié relève en effet potentiellement du domaine du Quantified Self.

Les applications de Quantified Self (1) concernent cependant traditionnellement les domaines de la santé, du bien-être et du sport, mais a aussi de la productivité, et du suivi du quotidien.

Les applications dédiées à la santé, telles que celles permettant la mesure de la glycémie ou de la tension artérielle par exemple, utilisent des capteurs mesurant des constantes à valeur médicale.

Les applications dédiées au sport mobilisent la fonction GPS du Smartphone ou du capteur pour enregistrer et analyser la trace d’un parcours et en déduire la vitesse, le dénivelé, le nombre de calories perdues, les records battus etc.

Les applications dédiées au bien être, le sommeil par exemple, utilisent quant à elles des capteurs permettant d’enregistrer et d’analyser de façon continue un certain nombre de paramètres vitaux révélateurs de l’état global de l’utilisateur (poids, activité physique, nutrition, sommeil, etc.).

Alain Bensoussan Avocats,
Lexing Droit du numérique

(1) Cnil, « Quantified Self: Comment mieux se connaitre grâce à ses données »,  26-11-2012.

Laisser un commentaire