Information, technologie et éthique en matière de robot

Information Technology Ethics en matière de robotLa place du robot dans notre société suscite de nombreuses questions rassemblées au sein d’un ouvrage.

Préfacé par Trevor Moores, professeur au sein du  département Systèmes d’Information, Sciences de la Décision et Statistiques (IDS) de l’Essec, cet ouvrage propose des pistes de réflexion pour définir de nouveaux standards éthiques, moraux et légaux face aux technologies de l’information et de la communication en constante évolution.

Le développement de nouvelles techniques d’information et de communication ont induit de profondes mutations sociales, à l’instar de la révolution industrielle du 19e siècle. Cette révolution numérique conduit à s’interroger sur la pertinence et l’adaptabilité des normes éthiques et des règles juridiques existant dans une société appelée à se réinventer.

Alain Bensoussan, dans un premier chapitre intitulé « Ethics, Law and Robots: what regulation? », évoque les interrogations morales et éthiques suscitées par l’introduction de l’intelligence artificielle et de son corollaire, l’autonomie de décision et d’action du robot dans son rapport avec l’humain. Il prône l’instauration d’une « robot – éthique », un corpus de règles éthiques susceptibles de s’inscrire au sein d’une gouvernance nouvelle, à vocation nationale, européenne et internationale, à partir de pratiques d’éthiciens et de recommandations formulées par un comité national d’éthique des pratiques robotiques.

La singularité du robot dans l’espace juridique ayant vocation à s’accentuer, il préconise de doter les robots autonomes, dotés de capteurs intelligents, d’une personnalité juridique propre, « la personnalité robot », inspirée de la « personnalité morale » des sociétés. Cette question de la catégorisation juridique des robots de dernière génération implique, en filigrane, celle des droits et des obligations susceptibles de leur être conférés, mais aussi celle de la responsabilité à raison de dommages causés notamment à l’homme du fait de l’activité des robots.

L’enjeu du développement de la robotique réside, selon Alain Bensoussan, dans l’instauration d’un cadre juridique adapté, susceptible de favoriser l’insertion sécurisée des robots dans le tissu social.

Cambridge Scholars Publishing 2015
Extraits en ligne, préface et chapitre 1 « Ethics, Law and Robots: what regulation?« .

 

Laisser un commentaire