La sécurité des objets connectés : faites le point

sécurité des objets connectésLe cabinet organise le 14 novembre 2018 un petit-déjeuner débat sur la sécurité des objets connectés, animé par Frédéric  Forster et Nathalie Plouviet.

La sécurité des objets connectés : un enjeu majeur

Les objets connectés continuent inexorablement leur développement et irriguent non seulement les activités personnelles mais aussi les activités professionnelles, au point que les réseaux de télécommunication mobile de future génération (« 5G ») ont été conçus pour faire face aux nouveaux usages qu’ils promettent et qu’ils permettent déjà.

Dans ce contexte, le respect des impératifs de sécurité devient naturellement incontournable, qu’il s’agisse de la sécurité des accès physiques à ces objets, mais aussi de leur sécurité d’accès logique qui, si elle n’est pas – ou mal – prise en compte peut contaminer l’ensemble de l’écosystème technique auquel ils sont connectés.

En créant de nouveaux usages, ces objets révolutionnent la vie quotidienne y compris au sein de l’entreprise, rendant plus prégnantes les questions de sécurité.

A ce jour, le travail normatif peine quelque peu à faire émerger un référentiel commun et universel. En revanche, la législation contient déjà un certain nombre de pistes de résolution de ces problématiques sécuritaires, notamment au travers des dispositions du RGPD en application depuis le 25 mai. Ces objets servent en effet de source dans le processus de la collecte d’information.

Ce petit déjeuner sera donc l’occasion de faire le point sur ces questions et notamment sur les dernières nouveautés dans le domaine des normes et réglementations techniques et sur les impacts du RGPD et la loi Informatique et libertés française du 20 juin 2018 dans le domaine de la sécurité des objets connectés.

Le petit-déjeuner débat a lieu de 9h30 à 11h30 (accueil à partir de 9h00) dans nos locaux, 58 Gouvion-Saint-Cyr, 75017 Paris.

Inscriptions closes.

 




Enjeux de responsabilité des acteurs IoT, opportunités et contraintes

responsabilité des acteurs IoTFrédéric Forster apporte son éclairage sur les enjeux de responsabilité des acteurs IoT pour la rubrique « Paroles d’experts » du site de la société Apollo.

Spécialiste français du courtage en assurances pour le secteur Tech : digital, IoT, high-tech, médical, Apollo interroge des experts reconnus, avocats, experts, spécialistes du marché US, etc. sur les sujets concernant ces nouvelles technologies.

Paroles d’experts

Frédéric Forster est avocat à la Cour d’appel de Paris, directeur du pôle Télécoms du cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats, auteur de l’ouvrage « Droit des objets connectés et télécoms », paru aux éditions Larcier (2017), il est spécialiste de l’internet des objets et objets communicants, c’est donc à ce titre qu’il a accordé une interview sur le thème « Les enjeux de responsabilité des acteurs de l’IoT ». 

L’internet des objets ou IDO en français, recouvre l’ensemble des objets connectés ainsi que des réseaux de télécommunication et des plateformes de traitement des informations collectées qui leur sont associés, étant entendu que les réseaux de télécommunication en question peuvent être l’internet, des réseaux de radiocommunication avec les mobiles  ou encore des réseaux spécialisés à faible débit (connexion Bluetooth, RFID, etc.).

Responsabilité des acteurs IoT

A la  première question : « Quels sont les principaux enjeux de responsabilité pour les acteurs IoT ? » , Frédéric Forster présente les aspects liés à la sécurité des produits et à la sécurité logique.

A la seconde : « Que recommandez-vous en priorité aux acteurs IoT pour se protéger juridiquement et financièrement ? », il explique les précautions qui doivent être prises en amont du lancement du projet puis une fois que le produit est conçu, sans oublier la couverture en garantie des risques encourus.

Enfin sur la problématique du RGPD pour les acteurs IoT : opportunité ou contrainte trop forte ? Frédéric Forster explique que les entreprises n’ont pas le choix et qu’elles vont devoir intégrer le RGPD dans leur quotidien. Le règlement européen sur la protection des données est incontournable et s’applique à toutes les entreprises. Sa prise en compte rapide peut être un avantage concurrentiel.

Pour le développement de ces questions, rendez-vous sur le site d’Apollo pour lire l’interview de Frédéric Forster : « Les enjeux de responsabilité des acteurs de l’IoT ».




Frédéric Forster et Nathalie Plouviet présents au Salon IoT

Frédéric Forster et Nathalie Plouviet présents au Salon IoTLes 22 et 23 mars prochains, se tiendra, à la Porte de Versailles, la 2ème Edition du Salon IoT World. 60 exposants, 6.000 visiteurs professionnels, 4.000 auditeurs aux conférences et ateliers… Au cœur des dernières innovations et tendances, la 2ème Edition du Salon IoT World décryptera, dans une vision résolument B to B, l’ensemble des enjeux actuels et futurs du marché des objets et services connectés.

Seule manifestation d’envergure nationale, l’édition 2017 du Salon IoT World abordera, les 22 et 23 mars 2017, les métiers liés à ce marché.

Ainsi durant 2 jours, cette manifestation réunira le Who’s Who du marché de l’IoT et bénéficiera du savoir des experts concentré dans 25 tables rondes et de nombreux ateliers exposants techniques et pratiques suivis par plus de 4 000 auditeurs.

Frédéric Forster, Directeur du Pôle Directeur du pôle Industries et services informatiques, télécoms et bancaires, et Nathalie Plouviet, Directeur du département Droit de l’Internet des Objets, interviendront à l’occasion des tables rondes suivantes :

  • Mercredi 22 mars de 09h45 à 10h00 (petite salle) – « Faut-il un « Droit des IoT », quel serait-il ? » (Nathalie Plouviet) ;
  • Mercredi 22 mars de 10h45 à 11h45 (grande salle) – Table Ronde 2 : « De l’idée au déploiement du service connecté : les étapes indispensables et celles qui le sont moins ! » (Nathalie Plouviet) ;
  • Jeudi 23 mars de 10h45 à 11h45 (grande salle) – Table Ronde 9 : « Quelles normes sécuritaires et juridiques valent dans les différents secteurs applicatifs (e-santé, voitures connectées, industrie 4.0, etc.) ? » (Frédéric Forster) ;
  • Jeudi 23 mars de 14h00 à 15h00 (grande salle) – Table Ronde 12 : « Valoriser et monétiser les données IoT (utilisateurs/clients, service marketing, partenaires, open data…) » (Nathalie Plouviet) ;
  • Jeudi 23 mars à 16h en salle Zephyr sur le thème « Evaluer et améliorer la sécurité du datacenter (clients, accès, données ) » (Nathalie Plouviet).

Lien vers le site : http://www.iot-world.fr/

Eric Bonnet
Directeur du Département Communication juridique