Visioconférence Tissus intelligents et mode connectée

Tissus intelligents et mode connectée

Naïma Alahyane Rogeon animera le 14 octobre 2020 un petit-déjeuner débat en visioconférence intitulé « Tissus intelligents et mode connectée : Enjeux juridiques et techniques ».

Tissus intelligents et mode connectée

Le contexte pandémique actuel a eu un impact sans précédent dans le domaine de la mode et du textile. La Fashion Tech intègre les nouvelles technologies au sein du domaine textile et du vêtement. Par conséquent, elle est confrontée à de nouveaux challenges.

La fashion tech est l’illustration même de l’interaction et de la concertation entre ces univers différents. Chacun disposant en effet, de leurs propres codes, celui de la mode et de la technologie.

En témoignent, le développement des textiles intelligents, des masques intelligents, des « wearable technologies » (technologies portables), de l’internet des objets dans le domaine, etc.

La mode digitale présente en outre l’intérêt de mettre l’individu au cœur du vêtement. Elle permet ainsi de s’adresser de façon individualisée en assurant une interaction sans précédent avec son porteur.

Quels sont les enjeux et perspectives juridiques et techniques ?

Les interactions entre les tissus intelligents, la mode et les technologies avancées ont un caractère multiforme. Par conséquent, elles suscitent des problématiques juridiques spécifiques. D’ores et déjà, ces interactions soulèvent des problématiques juridiques multiples parmi lesquelles :

  • Quelle protection juridique apporter en la matière ?
  • Quelle information donner aux consommateurs ?

Quel encadrement contractuel et comment protéger les données collectées ?

 

Ce petit-déjeuner sera donc l’occasion d’aborder un panorama des technologies numériques associant technologie, collecte et traitement de data. Il propose aussi d’identifier les enjeux et perspectives juridiques qui s’offrent aux acteurs de la Mode.

Florence Bost Designer Textile, sera au côté de Naïma Alahyane Rogeon. Elles interviendront dans le cadre de la 8e édition de la FashionTech Week qui aura lieu du 12 au 15 octobre 2020 en Ile-de-France.

Faites le point en vous inscrivant à la visioconférence qui aura lieu mercredi 14 octobre 2020 entre 9h et 11h.

Inscription gratuite. Pour y assister, enregistrez-vous en renseignant les champs marqués d’un (*) :


Informations petit-déjeuner débat :
Date : 14-10-2020
Thème : « Visioconférence Tissus intelligents et mode connectée »
Encadré par : Naïma Alahyane Rogeon
Domaine technique : Textile intelligent
Domaine juridique : Propriété intellectuelle
Format de conférence : Distanciel

Formulaire d'inscription
Civilité
Nom*
Prénom*
Fonction*
Organisme*
Adresse
Code postal
Ville
Tél mobile
Tél fixe
Mél*
Domaine d'activité*
Présentiel/Distanciel : Distanciel
S'abonner au petit-déjeuner débat
S'abonner à la lettre JurisTendances Télécoms, Informatique & Libertés
(*) Champs obligatoires

Le cabinet Alain Bensoussan Selas, responsable du traitement, met en oeuvre un traitement de données à caractère personnel ayant pour finalité la gestion des abonnements aux petits-déjeuners débats du cabinet. Le formulaire, ainsi que le traitement informatisé des données vous concernant, permettent de vous abonner aux petits-déjeuners débats du cabinet et d’accéder aux éléments documentaires associés, sur demande. Les réponses aux questions posées dans ce formulaire sont facultatives hormis celles accompagnées d’un astérisque. Leur défaut de réponse ne nous permets pas de traiter au mieux votre abonnement.

Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’opposition pour motifs légitimes relativement à l’ensemble des données vous concernant qui s’exercent auprès du correspondant informatique et libertés par courrier électronique à l’adresse suivante : alain-bensoussan-cil@alain-bensoussan.com ou par courrier postal à l’adresse suivante, Alain Bensoussan Selas – 58 boulevard Gouvion-Saint-Cyr – 75017 Paris, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.




Vêtements connectés : la data dans la mode

vêtements connectésPetit-déjeuner débat du 16 octobre 2019 « La data dans la mode : les vêtements connectés, enjeux juridiques et techniques » par Naïma Alahyane Rogeon, Avocat directeur du département Distribution et Plateforme, et Florence Bost, Designer Textile.

L’alliance de la data et des vêtements connectés

Si l’actualité s’est fait l’écho des défis d’une mode plus soucieuse de son environnement, la data vient également repenser l’industrie de la mode. La Fashion Tech, intégrant les nouvelles technologies au sein du domaine textile et du vêtement vient en effet apporter une nouvelle expérience numérique alliant data, mode et vêtement intelligent.

La fashion tech est l’illustration de l’interaction et la concertation entre ces univers différents disposant de leurs propres codes, celui de la mode et de la technologie.

En témoignent le développement des textiles intelligents, des « wearable technologie » (technologie portable), des cabines d’essayage virtuel, de l’internet des objets dans le domaine, du prototypage virtuel …

Toutes ces évolutions présentent l’intérêt de mettre l’individu au cœur du vêtement, permettant de s’adresser de façon individualisée au porteur en exploitant la collecte ses données.

La data dans la mode : enjeux et perspectives juridiques

Les interactions entre la mode et la data sont multiformes et suscitent des problématiques juridiques spécifiques. Ces dernières sont d’ores et déjà multiples :

  • Quelle protection apporter à la data, quel est l’impact du RGPD en la matière ?
  • Quelle information à donner aux consommateurs ?
  • Quel contrat envisager ?
  • Quelles responsabilités juridiques ?

Ce petit-déjeuner sera l’occasion d’aborder un panorama des technologies numériques associant la collecte et le traitement de data dans le domaine textile et de la mode et d’identifier les enjeux et perspectives juridiques qui s’offrent aux acteurs de la Mode.

La data dans la mode : les vêtements connectés,
enjeux juridiques et techniques

Le petit-déjeuner débat a lieu le 16 octobre 2019, de 9h30 à 11h30 (accueil à partir de 9h00) dans nos locaux, 58 Gouvion-Saint-Cyr, 75017 Paris.

Conférence gratuite. Pour y assister, l’inscription est obligatoire en renseignant les champs obligatoires (*) du formulaire ci-dessous :




Les spécificités juridiques de la fashion technology

fashion technologyLes spécificités juridiques de la fashion technology sont les précisions que Naïma Alahyane-Rogeon a données, le 9 janvier 2019, à Ludmilla Intravaia lors de son interview pour Le Boudoir Numérique, suite au petit-déjeuner débat, organisé à l’occasion de la Fashion Tech Week de Paris, au sein du cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats.

En octobre 2018, Naïma Alahyane-Rogeon, avocate en droit du numérique et des technologies avancées et férue de fashion technology, coanimait une conférence sur les technologies numériques émergentes dans le domaine textile et faisant le point sur les perspectives juridiques de ce secteur innovant.

La fashion technology est l’illustration de l’interaction et la concertation entre deux univers différents disposant de leurs propres codes, celui de la mode et de la technologie. En témoigne le développement des textiles intelligents au carrefour de la mode, de l’internet des objets, des données personnelles et du prototypage virtuel, au cœur de l’innovation.

Or, chacun de ces différents aspects techniques, est régi par un droit spécifique qui lui est propre.

Si vous avez envie de lancer un produit fashion tech et que vous vous posez des questions sur le volet juridique, Naïma Alahyane-Rogeon vous explique tout !

Imaginons un designer, en train de concevoir un objet fashion tech. Quel doit être son premier réflexe, d’une point de vue juridique ?

Si les vêtements connectés collectent des donnés à caractère personnel, quelles sont les règles à respecter ?

Une des particularités de la création fashion tech est d’être collaborative. Cette spécificité s’illustre-t-elle en matière juridique ?

Quels conseils juridiques donneriez-vous à un designer de fashion tech qui a envie de se lancer sur le marché ?

Retrouvez toutes les réponses à ces questions avec l’interview de Naïma Alahyane-Rogeon « Loi et fashion tech : que faut-il savoir ? », par Ludmilla Intravaia pour Le Boudoir Numérique le 9 janvier 2019.




Faites le point sur l’enjeux des tissus intelligents et vêtements connectés

tissus intelligents et vêtements connectésPetit-déjeuner débat du 17 octobre 2018 « Faites le point sur l’enjeux des tissus intelligents et vêtements connectés » animé par Naïma Alahyane Rogeon et Florence Bost Designer Textile.

Tissus intelligents et vêtements connectés : un marché porteur

Les technologies avancées viennent repenser le secteur de la Mode en lui offrant de nouvelles opportunités et potentialités. La Fashion Tech, intégrant les nouvelles technologies au sein du domaine textile et du vêtement vient apporter une nouvelle expérience numérique de l’habillement.

La fashion tech est l’illustration de l’interaction et la concertation entre deux univers différents disposant de leurs propres codes, celui de la mode et de la technologie.

En témoignent le développement des textiles intelligents, des « wearable technologie » (technologie portable), de l’impression 3D associée au secteur de la mode, de l’internet des objets dans le domaine et du prototypage virtuel.

La mode digitale remet l’individu au cœur du vêtement, permettant de s’adresser de façon individualisée au porteur en exploitant la collecte des données de l’utilisateur.

Tissus intelligents et vêtements connectés : enjeux et perspectives juridiques

Les interactions entre la Mode et les technologies avancées sont multiformes et suscitent des problématiques juridiques spécifiques. D’ores et déjà, ces interactions soulèvent des problématiques juridiques multiples parmi lesquelles :

  • Quelles sont les protections à mettre en œuvre pour développer une innovation ou exploiter à bien ces nouvelles technologies ?
  • Quels sont les impacts en termes de défense et d’encadrement contractuel des œuvres de Mode ?
  • Quelles responsabilités juridiques ?

Par conséquent, ce petit-déjeuner sera l’occasion d’aborder un panorama des technologies numériques émergentes dans le domaine textile et de la mode et d’identifier les enjeux et perspectives juridiques qui s’offrent aux acteurs de la Mode.

Le petit-déjeuner débat a lieu de 9h30 à 11h30 (accueil à partir de 9h00) dans nos locaux, 58 Gouvion-Saint-Cyr, 75017 Paris.

Inscriptions closes.

 




Mode et Technologie : tissus intelligents – vêtements connectés

Mode et Technologie : tissus intelligents - vêtements connectésPetit-déjeuner débat du 11 octobre 2017 sur la « Mode et technologies : tissus intelligents – vêtements connectés » animé par Naïma Alahyane Rogeon et Florence Bost Designer textile & technologie.

Les technologies avancées viennent repenser le secteur de la Mode en lui offrant de nouvelles opportunités et potentialités. En témoignent le développement des textiles intelligents, vêtements connectés et les « wearable technologie ».

Les interactions entre la Mode et les technologies avancées sont multiformes et suscitent des problématiques juridiques spécifiques. D’ores et déjà, ces interactions soulèvent des problématiques juridiques multiples :

  • Quelles sont les protections à mettre en œuvre pour développer une innovation ou exploiter à bien ces nouvelles technologies ?
  • Quels sont les impacts en termes de défense et d’encadrement contractuel des œuvres de Mode ?
  • Quelles responsabilités juridiques ?

Ce petit-déjeuner a été l’occasion d’aborder un panorama des technologies numériques émergentes dans le domaine textile et de la mode et d’identifier les enjeux et perspectives juridiques qui s’offrent aux acteurs de la Mode.

Le petit-déjeuner débat a eut lieu dans nos locaux, 58 boulevard Gouvion-Saint-Cyr, 75017 Paris (Accueil à partir de 9h, la conférence commençant à 9h30 jusqu’à 11h).

Inscriptions closes.




Textiles intelligents : de nouvelles questions juridiques

Textiles intelligents : de nouvelles questions juridiques

Le pôle de compétitivité Techtera en charge de l’innovation textile a créé un club smart textiles & wearables.

Ce club créé le 11 janvier 2017 a vocation à dynamiser les échanges et les projets collaboratifs sur les textiles intelligents et instrumentés. Les tissus intelligents investissement notre quotidien dans le domaine de la mode, du sport, de la santé, de la maison, du design, de la construction, de l’automobile, etc.

Mais que désignent finalement les tissus intelligents ou « smart textiles » ? Bien que la terminologie soit encore fluctuante il est aujourd’hui possible de trouver un consensus autour de trois grandes typologies (1).

Notion

Les textiles actifs fonctionnent en autonomie, réagissent aux facteurs exogènes comme la chaleur ou l’humidité et ont la capacité de revenir à leur état initial par leurs propriétés intrinsèques. Parmi les procédés technologiques d’ennoblissement de ces textiles, la microencapsulation permet l’émission et la diffusion de molécules aux caractéristiques diverses. Tel est le cas des collants hydratants, des vêtements de sport antiodeurs ou des foulards diffusant du parfum.

Les e-textiles supportent un dispositif électrique, numérique ou intègrent dans leur fabrication des câbles conducteurs et des capteurs. Ils fonctionnent en toute autonomie grâce à leur technologie embarquée. Parmi ces e-textiles figurent les vêtements intelligents de sport et du bien-être appelés vêtements de « monitoring » (combinaisons, brassières, etc.). Ils permettent de mesurer le rythme cardiaque, la fréquence respiratoire, la température corporelle, les calories dépensées. Pourvus de capteurs intégrés dans le tissu, ils recueillent les données des utilisateurs lesquelles sont transférées en temps réel à une application externe. Ces tissus viennent allier un textile de conception technique mécanique (tissage, maillage, etc.) à une technologie permettant de détecter des informations, d’agir ou réagir et pour certains de transmettre les informations recueillies.

Les écotechno textiles sont issus d’un cycle de fabrication qui utilise une technologie écoresponsable, tels que les des textiles qui permettent de dépolluer, d’absorber des COV (composés organiques volatils).

Technologies

Les technologies relevées sont les suivantes :

Textiles intelligents

A titre d’illustration de produits textiles intelligents en phase de développement ou existant à ce jour, citons :

  • les combinaisons tissées dans un mélange de fibres textiles et de capteurs (« textiles dits monitoring ») permettant de suivre les données physiologiques (fréquence cardiaque, rythme respiratoire) et l’activité physique de l’utilisateur (marche, sommeil, vitesse) et de les communiquer à distance par des applications hébergées sur des smartphones notamment ;
  • la robe intelligente Butterfly, confectionnée dans un jacquard mêlé de fibres métalliques Lurex ornée d’une quarantaine de papillons bleus utilisant la technologie Intel édison ;
  • les vêtements et accessoires connectés (équipés notamment d’un système de géolocalisation) ;
  • les vêtements capables d’imprimer des messages lumineux à partir de fibres optiques (« e-wear »).

Ces tissus intelligents appellent des passerelles entre les techniques mécaniques du vêtement et les nouvelles fonctionnalités technologiques attendues.

Impact juridique

Ces tissus intelligents posent différentes interrogations juridiques. Elles tiennent tout d’abord classiquement à la protection d’un produit technologique textile et de son évolution (brevet, dessins et modèles, droit d’auteur, marque).

Par ailleurs, de nouvelles technologies viennent s’associer aux tissus pour lutter contre les actes de contrefaçon comme l’utilisation de la puce RFID (2).

Les interrogations juridiques portent également sur le type d’architecture contractuelle à envisager afin notamment de répartir les interventions, les droits, obligations et responsabilités de chacun des acteurs. Ce type de tissus fait intervenir des experts de différents domaines (stylistes, créateurs, développeurs, intégrateurs, industriels, distributeurs).

Les concepteurs et les industriels seront amenés à conduire une réflexion sur les partenariats juridiques possibles afin d’optimiser leur coopération et, par la suite, la distribution de ces tissus de demain.

Les interrogations en termes de responsabilité portent notamment sur celle de l’intégrateur électronique du textile innovant ou de la responsabilité des produits défectueux auprès des utilisateurs.

De même, la protection des données à caractère personnel des porteurs de ses vêtements se pose pour les produits technologiques susceptibles, le cas échéant de collecter de telles données. Tel est le cas des vêtements dits « monitoring » utilisés dans le cadre du quantified self.

En fin de chaîne, se pose la question de l’information adéquate de l’utilisateur final. Les interrogations pouvant se poser à ce jour portent sur les informations essentielles à donner au consommateur, notamment eu égard à son âge (enfant mineur par exemple), mais aussi en termes d’utilisation, d’entretien et les mises en garde éventuelles lors de la commercialisation de produits textiles intelligents.

Des questions seront amenées à se poser sur les mentions à faire figurer sur l’étiquetage de ce type de produits. Des interrogations qui pourraient bien intéresser le Cofreet (Comité français pour l’étiquetage et l’entretien des textiles).

Naïma Alahyane Rogeon
Lexing Droit Design et Création

(1) Textiles Innovations et matières actives – Florence Bost – Guillermo Crosetto- Editions Eyrolles
(2) Blousons de la marque Moncler; Le Journal du Luxe, article du 11-4-2016




Textiles connectés et retail : aspects éthiques

Textiles connectés et retail : aspects éthiquesRevue de la Fédération de la maille et de la lingerie, Naima Alahyane Rogeon interviewée sur les textiles connectés.

Sont également interviewés aux côtés de Naima Alahyane Rogeon :

  • Claire Eliot, co-fondatrice de l’association FashionTech ;
  • Bertrand Fredenucci, président de Btwins Saas Ventures ;
  • Monique Large, fondatrice de l’Agence Pollenconsutlting ;
  • Sophie Zembra créatrice de la Market Place Shopethik.com.

Le marché de la mode au sens large subit ces dernières années de nombreuses évolutions liées à l’émergence de nouvelles technologies notamment dans le domaine du retail.

Impact des textiles connectés et autres innovations dans le domaine du prêt-à-porter

L’usage des textiles connectés ainsi que toutes les évolutions technologiques dans le domaine du prêt-à-porter ne sont pas sans poser des questions éthiques, commerciales, marketing et juridiques.

Les exemples d’évolution technologique sont nombreux : textiles connectés, miroirs virtuels, bornes de commande en ligne en magasin, prototypage virtuel en point de vente, mesure de la fréquentation en magasin …

L’interview a permis d’échanger sur différents points liés aux thématiques suivantes :

  • les évolutions sur le marché de la mode et des attentes des consommateurs ;
  • le risque notamment juridique induit par ces évolutions technologiques ;
  • l’échange des données via les textiles connectés ;
  • la préservation des données à caractère personnel des consommateurs ;
  • l’utilisation des algorithmes prédictifs dans le secteur de la mode.
Textiles connectés et protection des données à caractère personnel

Sur un plan juridique, l’échange des données via l’utilisation de textiles connectés amène à s’interroger sur la préservation des données à caractère personnel et au respect de la réglementation applicable à la matière et tout dernièrement celle résultant du Règlement européen sur la protection des données à caractère personnel (1).

Les évolutions numériques en magasin physique telle que la mesure de la fréquentation au sein d’un établissement commercial posent également des questions relatives aux droits des consommateurs.

Un équilibre est, en effet, à rechercher entre l’information et le consentement du consommateur et la collecte et l’exploitation des données de traffic dans le magasin.

De même, l’usage d’algorithmes prédictifs dans le secteur de la mode peut permettre de soulever des questions notamment en termes de protection des données à caractère personnel dès lors que cette technologie nécessite une exploitation massive de données pour obtenir des résultats concluants.

Interview parue dans la Revue de la Fédération de la maille et de la lingerie à l’occasion de l’assemblée générale 2016 de la Fédération.

Naïma Alahyane Rogeon
Lexing Droit Design et Création

(1) Règlement (UE) 2016/679 du 27-4-2016.




Le corps connecté : Rencontre innovation textile et sport

Le corps connecté : Rencontre innovation textile et sportNaïma Alahyane Rogeon a participé à une rencontre « Innovation textile & sport » sur le corps connecté au salon Sport-Achat.

La table ronde présentera les nouveaux textiles utilisés dans le cadre des équipements sportifs et de loisirs connectés.

Ces derniers ouvrent des possibilités exponentielles de suivi et gestion de l’activité physique, de l’amateur au professionnel.
  • Quel impact ces nouvelles technologies ont-elles sur l’équipement des sportifs et sur la filière sport ?
  • Que peut-on attendre en matière de nouveaux capteurs et d’évolution des algorithmes ?

La mise en place en place de produits textiles qui requière des compétences numériques connexes a un impact sur le plan juridique tant au niveau de la conception, de la contractualisation et de la commercialisation.

La rencontre « Innovation textile & sport » est animée par Sophie Bramel, journaliste freelance spécialisée dans les textiles intelligents.

Naïma Alahyane Rogeon – Directrice du département Design & Création – Alain Bensoussan Avocats interviendra aux côtés de :

  • Christophe Ducamp – Fondateur Quantified Self France
  • Damien Hars – Responsable digital et e-commerce du Groupe Rossignol
  • Philippe Guermonprez – Chef du service Textile intelligent Mesures et développement à l’Institut français du textile-habillement (IFTH)
  • Yann Micheli – Fondateur Puls@care

Le salon Sport-Achat est LE Rendez-vous incontournable des professionnels du sport réunissant les industriels des grandes familles des sports de glisse, de la montagne et de l’outdoor.

Salon Sport Achat hivers à Lyon, 7 mars 2016, « Le corps connecté », programme.