Un monde en mode GPS, géré par des robots

monde en mode GPSLes robots sont-ils les meilleurs amis de l’homme ? Pour Me Alain Bensoussan nous allons vers un monde en mode GPS.

Un monde en mode GPS ! Qu’entend-il par là ?

Interviewé par Cécile Buffard pour www.pointsdevente.fr, pour des entretiens croisés avec  Serge Tisseron et Florian Forestier sur le thème « Les robots, meilleurs amis de l’homme ? » Alain Bensoussan répond à quelques interrogations quant à notre avenir avec les robots.

D’une part, selon lui, les cinq années à venir seront celles des humains avec les robots et les cinq suivantes, celles des robots avec les hommes. L’intelligence artificielle a fait d’énormes progrès et grâce à leurs capteurs hyper performants, les robots sont supérieurs à l’homme. Non seulement, ils sont autonomes, peuvent se déplacer et possèdent la mesure de leur environnement mais ils voient mieux, entendent mieux, sentent mieux, calculent mieux… Les hommes vont devoir cohabiter avec eux et apprendre à maîtriser cette supériorité.

D’autre part, il estime qu’il faudra mettre en place un droit des robots, tout d’abord pour les protéger des humains, en cas de coups, de chute ou de dégradation, par exemple, mais ensuite ce seront les hommes qu’il faudra protéger des robots. Réfléchir à une personnalité juridique singulière, à l’image de la personne morale pour les entreprises, qui permettra d’agir sur le plan de la responsabilité (une responsabilité en cascade : il faudra se retourner contre le propriétaire avant le fabricant), de la traçabilité et de la dignité.

Mais le défi majeur de notre société face à l’arrivée de ces androïdes, c’est l’intelligence artificielle : la fracture intelligente. Certaines personnes n’ont même pas encore passé la fracture digitale. Elles ne sont ni sur Facebook, ni sur Twitter et n’utilisent que la fonction téléphonique de leur smartphone. Très vite, il y aura ceux qui sauront utiliser les robots, dialoguer avec eux, les programmer et ceux qui les subiront. Et l’avenir sera triste pour les gens qui se laisseront guidés en mode GPS dans toutes les activités de leur vie. Prenez un hypermarché. Il est souvent difficile d’y trouver le produit que l’on veut.

Si, demain, un robot nous indique l’endroit où le trouver, il n’y a pas de problème. Mais quand l’algorithme qui, a priori, est censé prendre en triangulation la voie la plus courte, se met à nous faire passer devant d’autres rayons ou à nous envoyer, via le Big Data, des publicités de produits complémentaires à celui que nous recherchons, l’on perd alors une partie de notre volonté et de notre liberté de consommateur. Le plus grand risque, c’est que notre monde devienne un monde en mode GPS, préconstruit et dicté par le marketing. C’est pour cela que nous aurons besoin de contre-pouvoirs. Les associations de consommateurs, par exemple, doivent prendre le train en marche et s’exprimer davantage sur le sujet. Cela viendra avec le temps.

Interview d’Alain Bensoussan : « Le grand risque, c’est que le monde passe en mode GPS »
Entretiens croisés par Cécile Buffard : Dossier « Les robots, meilleurs amis de l’homme ? »
www.pointsdevente.fr n° 1186 du 7 décembre 2015.

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire