Lexing forme la première promotion de DPO en Côte d’Ivoire

Lexing forme la première promotion de DPO en Côte d’IvoireFrédéric Forster a formé, la semaine dernière, la première promotion de DPO en Côte d’Ivoire, ainsi que les acteurs de l’administration ivoirienne.

Du 11 au 15 septembre 2017, Frédéric Forster, directeur du département Télécoms du cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats, a animé, à Abidjan, un séminaire de formation des 75 premiers DPO ivoiriens à la loi de Côte d’Ivoire n°2013-450 du 19 juin 2013 relative à la protection des données à caractère personnel.

Intervention de Monsieur Bilé-DiéméléouCe séminaire, tenu à l’Heden Golf hôtel d’Abidjan-Cocody, a été ouvert par Monsieur Bilé-Diéméléou, Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI).

Une formation qui confirme l’implication de la Côte d’Ivoire dans la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel en matière de protection des données à caractère personnel.

Cette formation s’est conclue par une cérémonie officielle de remise des attestations de formation, par Messieurs Bilé-Diéméléou et Forster et Madame G’Bato-Dorcas, Directrice de l’Autorité de protection des données à caractère personnel, marquant ainsi le point de départ de la prise de fonction de la première promotion de DPO.

Par ailleurs, Frédéric Forster est également intervenu, le lundi 18 septembre 2017, dans un séminaire de sensibilisation des cadres de l’administration publique ivoirienne à « La protection des données à caractère personnel dans l’administration publique », organisé également par l’ARTCI à l’Heden Golf hôtel d’Abidjan-Cocody.

Ce séminaire a été ouvert par les discours de Messieurs Bilé-Diéléméou et Lemassou Fofana, ce dernier étant le Président du Conseil de régulation de l’ARTCI.

Il s’inscrit dans le cadre des évolutions technologiques marquées en Côte d’Ivoire par une amorce de dématérialisation des services publics pour une administration numérique.

Il a réuni près de 200 personnalités, dont des députés, des préfets, des maires, des directeurs de cabinet, des responsables et les directeurs de différents ministères pour une journée de sensibilisation et de mise en situation autour des problématiques spécifiques de protection des données à caractère personnel que peuvent rencontrer ces institutions et collectivités.

L’ARTCI qui s’est vue confier en Côte d’Ivoire le contrôle de l’application de la loi n°2013-450 du 19 juin 2013 relative à la protection des données à caractère personnel, avait déjà organisé, les 9 et 10 mai 2016, à Abidjan, un séminaire de sensibilisation à la mise en œuvre pratique de la loi, au cours duquel Frédéric Forster était déjà intervenu.

Eric Bonnet
Directeur du Département Communication juridique

Laisser un commentaire