Parution du Minilex Droit des objets connectés et télécoms

Droit des objets connectés et télécomsFrédéric Forster et Alain Bensoussan publient chez Larcier un ouvrage intitulé « Droit des objets connectés et télécoms ».

« Droit des objets connectés et télécoms » : c’est le titre de l’ouvrage qui vient de paraître aux Editions Larcier dans la collection des Minilex Lexing-Technologies avancées & Droit. Rédigé par Frédéric Forster, Directeur du pôle Télécoms du cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats, et Alain Bensoussan, il aborde l’impact du droit des objets connectés sur le secteur des télécoms.

À n’en pas douter, nous sommes en train de connaître l’une des mutations les plus importantes de nos sociétés, depuis les grandes inventions qui ont marqué l’ère industrielle et l’émergence de l’informatique, et ce, grâce à la connexion, puis l’interconnexion, des différents éléments du monde qui nous entoure.

Après avoir d’abord cherché à nous connecter les uns aux autres, grâce à des moyens de transport de plus en plus performants et rapides, puis en réduisant le temps nécessaire à la circulation de l’information, grâce au remplacement quasiment généralisé maintenant de l’écrit papier et manuscrit par l’écrit numérique, c’est au tour des objets de se connecter, d’abord à nous, au moyen des outils de communication, et maintenant entre eux, au moyen des réseaux de communications électroniques et des algorithmes de plus en plus sophistiqués dont ils sont dotés.

Les objets deviennent capables de prises de décisions autonomes ; ils sont capables d’arbitrer entre plusieurs solutions possibles et, dans un certain nombre de cas et d’applications, de le faire mieux qu’un être humain placé dans la même situation qu’eux, soit parce qu’ils sont plus rapides dans l’analyse et les solutions à mettre en œuvre, soit parce qu’ils sont plus habiles que l’homme lui-même.

Or, toutes ces évolutions sont extrêmement gourmandes en ressources, notamment dans le secteur des télécoms.

Comment ce secteur s’est-il préparé à cette déferlante ? Quelles conséquences organisationnelles, légales, réglementaires, cette multiplication des objets connectés et communicants a-t-elle ?

C’est notamment à ces questions que cherche à répondre cet ouvrage préfacé par Sébastien Soriano, Président de l’Arcep.

Droit des objets connectés et télécoms
Editions Larcier, 1ère édition, mai 2017
117 p.

Eric Bonnet
Directeur du Département Communication juridique

Laisser un commentaire