DATAtourisme : l’ouverture des données touristiques

DATAtourisme : l’ouverture des données touristiquesLa plateforme DATAtourisme espère contribuer au mouvement d’ouverture et de partage des données touristiques.

La donnée, plus communément connue sous le nom de « data », est aujourd’hui l’élément central et essentiel de nombreux cœurs de métiers.

Le secteur touristique n’y échappe pas et la donnée touristique apparait comme un enjeu majeur, tant pour les acteurs publics que privés du secteur.

Les données touristiques

Il n’existe pas de définition à proprement parler de ce que l’on appelle « les données touristiques ».

La notion de donnée touristique est à rapprocher des missions des offices de tourisme définies à l’article L133-3 du code du tourisme, à savoir les données liées notamment :

  • à l’accueil, l’information des touristes et la promotion touristique des acteurs publics du secteur du tourisme (communes, comité département et régional du tourisme) ;
  • à la coordination des interventions des divers partenaires du développement touristique local ;
  • aux domaines de l’élaboration des services touristiques, de l’exploitation d’installations touristiques et de loisirs, des études, de l’animation des loisirs, de l’organisation de fêtes et de manifestations culturelles.

En d’autres termes, lorsque l’on parle de donnée touristique, il est fait référence, entre autres, aux données liées:

  • à l’hébergement : hôtels, gîtes, chambres d’hôtes, campings (nom de l’établissement, contact, photographies, disponibilités, prix) ;
  • à la culture : musées, patrimoine ;
  • aux activités et événements locaux ou nationaux ;
  • aux commerces et offres promotionnelles ;
  • aux statistiques de fréquentation (nombre de visiteurs, provenance).

Les enjeux de la donnée touristique

Selon la Direction Générale des Entreprises (DGE), les enjeux de la donnée touristique sont de trois ordres :

  • faciliter la collecte et étendre l’accès aux informations publiques ;
  • mieux appréhender la masse et la diversité de l’information numérique centrée sur les comportements des clientèles touristiques ;
  • qualifier et organiser la donnée afin d’en faciliter l’exploitation.

Animée par la volonté d’enrichir les services et de contribuer au renforcement de la compétitivité de l’offre touristique en France, la DGE a lancé, en 2015, une consultation publique nationale, afin de sonder l’accessibilité de la data dans le tourisme.

Les résultats de cette consultation, unanimes quant à la nécessité de créer une plateforme nationale de centralisation et d’homogénéisation des données touristiques institutionnelles, ont conduit à la création de la plateforme DATAtourisme.

La nécessité de créer une plateforme en open data

La plateforme DATAtourisme a été créée dans le but de devenir un guichet unique de la donnée touristique.

Créés il y a une dizaine d’années, des dizaines de systèmes d’information touristique ont été conçus dans le but de collecter et de diffuser les données touristiques générées par les organismes institutionnels du tourisme (lorsqu’on parle des organismes institutionnels qui produisent de la donnée, il est fait référence, par exemple, aux Offices de Tourisme (OT), aux Agences Départementales (ADT) ou encore aux Comités Régionaux du Tourisme (CRT)).

Ces systèmes d’information touristique ont cependant montré des limites, dans la mesure où, s’ils ont permis de rationaliser les opérations de collecte, de saisie et de partage de l’information touristique, la pluralité « d’entrepôts de données » s’est avérée être un frein à une large diffusion de telles données.

La plateforme DATAtourisme a donc vu le jour afin de créer un point de diffusion unique des données touristiques.

En outre, au-delà du simple aspect touchant à la diffusion des données touristiques, la qualification de la donnée, la normalisation de son format pour la rendre interopérable, la simplification des modalités de réutilisation sont autant de caractéristiques qui font de DATAtourisme un élément clef de la politique de développement de promotion du tourisme en France.

Lexing Alain Bensoussan Avocats
Lexing Propriété intellectuelle

 

Laisser un commentaire