Comment désigner un délégué à la protection des données ?

Comment désigner un délégué à la protection des données ?Le cabinet a organisé le 17 janvier 2018 un petit-déjeuner intitulé : « Comment désigner un délégué à la protection des  données ? », animé par Maître Chloé Torres.

Le délégué à la protection des données

Le délégué à la protection des données (DPO) est au cœur du nouveau cadre juridique instauré par le Règlement général sur la protection des données (RGDP). Il est reconnu comme un acteur clé du nouveau système de gouvernance des données en Europe.

A compter du 25 mai 2018, sa désignation par les responsables de traitement et sous-traitants va devenir obligatoire dans de nombreux cas.

Dans les cas facultatifs, sa nomination peut faciliter la conformité et devenir un avantage concurrentiel pour les entreprises.

  • Quels sont les organismes soumis à la désignation d’un DPO ?
  • Comment le désigner ?
  • Quel est son profil, sa formation, ses missions, ses ressources ?
  • Est-il possible de nommer un DPO externe ? si oui, sur la base de quel contrat ?
  • Quels sont les outils de conformité à mettre en place ?
  • Quelles sont ses obligations en matière de sécurité ?
  • Quelles sont ses responsabilités ? Sur quelles bases peut-il être sanctionné ?

Me Chloé Torres, avocate directrice du département Informatique et libertés a répondu à vos questions au côté de Hélène Legras, DPO de New AREVA Holding, vice-présidente de l’Association des Data Protection Officers (ADPO) et coauteur de l’ouvrage « Le data protection officer : une nouvelle fonction dans l’entreprise », Ed. Larcier, juillet 2017.

Le petit-déjeuner s’est déroulé de 9h30 à 11h00 (accueil à partir de 9h00) dans nos locaux, 58 boulevard Gouvion-Saint-Cyr, 75017 Paris.

Inscriptions closes. Une 2ème session est organisée le 28 mars 2018.

Laisser un commentaire