Maîtriser son e-réputation est essentiel pour les entreprises

Maîtriser son e-réputation est essentiel pour les entreprisesL’e-réputation représente un enjeu majeur pour les entreprises pour renforcer sa visibilité et développer sa clientèle.

La communication 2.0 est un véritable atout que les entreprises doivent apprendre à maîtriser pour étendre son réseau professionnel via un réseau social ou un blog.

Mais la réputation d’une entreprise et de ses dirigeants peut se faire et se défaire aussi rapidement, au gré des commentaires postés sur la toile. Aucune entreprise, aucun dirigeant n’est hors d’atteinte d’une mauvaise appréciation d’un internaute sur un site Internet, d’un commentaire déplaisant ou de la publication d’une photographie peu flatteuse. Maîtriser et protéger son e-réputation est donc devenu un véritable enjeu pour les entreprises et leurs dirigeants.

Bien qu’il soit toujours possible de faire cesser ou de réprimer les atteintes à son e-réputation, la solution la plus efficace est encore de renforcer sa vigilance en amont notamment par les actions suivantes :

  •  faire un état des lieux des informations publiées sur les réseaux sociaux et sur Internet et déterminer si l’empreinte numérique laissée par l’entreprise ou ses dirigeants reflète bien leur image de manière fidèle ;
  • actualiser régulièrement les profils personnels et professionnels ;
  • mettre en place un guide des bonnes pratiques au sein de l’entreprise.

L’entreprise et ses dirigeants disposent, en cas d’atteinte à leur e-réputation, d’un large arsenal juridique pour faire cesser ou réprimer l’atteinte. Parallèlement, lorsque l’atteinte peut être qualifiée d’injure ou de diffamation, l’entreprise peut agir sur le fondement des articles 29 et suivants de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.

D’autres actions sont encore possibles au pénal, sur les fondements de l’atteinte à la vie privée ou de l’usurpation d’identité en ligne, et au civil, sur le fondement de la violation du droit à l’image, ou encore, lorsque les propos ne peuvent être qualifiés d’injure ou de diffamation, sur le fondement du dénigrement.

Virginie Bensoussan-Brulé pour Face aux risques, « E-réputation, une vitrine à protéger », Septembre 2015

Laisser un commentaire