Dioxyde de carbone : marchandise dangereuse !

La réglementation applicable en matière de transport international de marchandises dangereuses classe le dioxyde de carbone comme un gaz non inflammable et non toxique. En fonction de l’état de maturité des technologies, le dioxyde de carbone, qui pourrait être séquestré, se présente soit à l’état gazeux, soit à l’état liquide. Les prescriptions techniques applicables au transport du gaz de pétrole liquéfié ont vocation à recevoir application. Le dioxyde de carbone peut être séquestré à l’état liquide, ce qui présente l’avantage de nécessiter moins de volume pour son stockage qu’à l’état gazeux. Cet état présente plus de risques à raison de la pression de stockage, ce qui nécessiterait très certainement de fortes adaptations de la réglementation applicable en matière de transport, à supposer que la maturité technologique permette, en phase d’industrialisation, un transport du dioxyde de carbone à l’état supercritique liquide, dans lequel il est conservé, c’est-à-dire dans un lieu de stockage à une profondeur géologique d’au moins 800 mètres, où la pression et la température de stockage assure le maintien de la séquestration du dioxyde de carbone à l’état liquide.

Directive 2003/29/CE de la Commission du 7 avril 2003

image_pdfimage_print