Impact de la crise sanitaire sur les interfaces homme machine

Impact de la crise sanitaire sur les interfaces

L’impact de la crise sanitaire sur les interfaces homme machine est double. D’une part, la distanciation sociale induite par la pandémie conduit à une plus large utilisation des technologies et, d’autre part, certains types d’interfaces semblent mieux adaptés pour répondre aux préoccupations sanitaires des utilisateurs.

Conséquences sur les différents types d’interface

L’impact de la crise sanitaire sur les interfaces diffère selon le type d’interface considéré. Ainsi, les utilisateurs peuvent être plus réticents à utiliser des interfaces tactiles, potentiellement sources de contamination.

La reconnaissance faciale permet une interaction sans contact, mais peut cependant être impactée en raison du port du masque.

Dans le domaine du commerce de détail, les interactions basées sur le terminal personnel du client peuvent être privilégiées. L’essor du paiement sans contact, ou encore du click and collect en sont les illustrations les plus répandues. Le paiement automatique en magasin sans caisse pourrait également connaître un développement accéléré.

Impact de la crise sanitaire sur les interfaces vocales

Les technologies de reconnaissance et de synthèse vocale paraissent particulièrement adaptées à la situation : elles permettent d’éviter tout contact physique.

L’adoption de ces interfaces vocales, déjà répandue dans la sphère privée avec les assistants vocaux sur enceintes connectées ou sur smartphone, pourrait également connaître un développement important dans les lieux publics, avec par exemple les bornes de commande vocale.

Des perspectives d’innovation

L’impact de la crise sanitaire sur les interfaces pourrait également favoriser le développement et l’adoption de nouveaux types d’interfaces sans contact, telles les interfaces basées sur la détection gestuelle en 2D ou 3D.

Les applications potentielles des interfaces gestuelles sont multiples, telles que l’accès à des bâtiments, ou dans le domaine du commerce.

Selon une étude réalisée par Cap Gemini, 62 % des consommateurs pensent accroître leur utilisation des technologies sans contact une fois que la crise se résorbera (1).

Afin de pérenniser ces nouveaux modes d’interaction et consommation, il est incontournable pour les entreprises de les mettre en place en prenant toutes les mesures nécessaires en matière de sécurité, de confidentialité et de traitement des données. En particulier, les questions liées au à la collecte, au traitement et la sécurité des données à caractère personnel sont incontournables.

Benoit de Roquefeuil
Katharina Berbett
Lexing Contentieux informatique

  1. Cap Gemini, COVID-19 and the age of the contactless customer experience: Winning the trust of consumers in a no-touch world.