Impact de la crise sanitaire sur les interfaces homme machine