Petit-déjeuner « Intelligence artificielle et santé »

Intelligence artificielle et santéL’intelligence artificielle (IA) révolutionne le secteur de la santé, offrant de formidables avancées et perspectives en matière de prévention, de prédiction, d’aide à la décision, de médecine de précision.

Marguerite Brac de La Perrière avocate, directrice du département Santé numérique qu’elle a créé il y a près de 10 ans au sein du cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats animera un petit-déjeuner débat le mercredi 15 janvier 2020 sur le thème « Intelligence artificielle et santé ».

Dans sa résolution du 12 février 2019 sur une politique industrielle européenne globale sur l’intelligence artificielle et la robotique, le Parlement européen note « l’incidence que l’IA a déjà eue sur le bien-être, la prévention, les diagnostics, la recherche ainsi que son potentiel considérable en matière de conception de soins personnalisés ».

Dans son rapport sur l’IA et les données de santé, Cédric Villani appelait de ses vœux un « système de données ouvert », considérant que toutes les données qui aujourd’hui existent de façon disséminée n’ont pas vocation à être utilisées seulement par l’équipe de recherche qui les a recueillies. Elles doivent être mises à disposition de l’ensemble du monde de la recherche et, au-delà, des gestionnaires du système de santé et des start-up susceptibles de proposer des services nouveaux.

Dans cette logique, la loi du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé (Ma santé 2022) a créé le Health Data Hub, lancé le 1er décembre 2019. Il s’agit d’une plateforme de données de santé complétant le Système National de Données de Santé créé en 2016, permettant à des centres de recherche mais aussi à des industriels de réaliser des demandes d’accès aux données nécessaires à un projet d’intérêt général, après autorisation de la Cnil.

Pour l’heure, plusieurs projets ont été sélectionnés comme « préconfigurateurs ».

Dans ce contexte, il devient nécessaire d’appréhender les conditions de traitement des données massives, d’anticiper sur les conditions d’accès au Healh Data Hub et de contractualisation à cette fin.

Venez en débattre avec Marguerite Brac de La Perrière le 15 janvier 2020 autour d’un petit-déjeuner, de 9h30 à 11h30 (accueil à partir de 9h00) dans nos locaux, 58 Gouvion-Saint-Cyr, 75017 Paris.

Marguerite Brac de la Perrière

Avocat, directeur du département Santé

shares