Robotisation: la révolution des cabinets d’avocats est en marche

Robotisation: la révolution des cabinets d'avocats est en marcheDans La Lettre des juristes d’affaires, Alain Bensoussan s’exprime sur la robotisation des cabinets d’avocats.

La journaliste Sophie Biri-Julien a interrogé Alain Bensoussan sur la robotisation des cabinets d’avocats dans le cadre son article intitulé « Les robots aux portes des cabinets d’avocats » publié dans la Lettre des Juristes d’Affaires du 18 juillet 2016 (1).

La presse s’en était largement fait l’écho en mai dernier. Le cabinet d’avocats BakerHostetler avait recruté un robot, Ross. Premier « robot-avocat » ? En réalité, davantage un « digital lawyer ». Appelé à travailler en matière de procédures collectives. Les activités visées par cette robotisation concernent la capacité à faire des recherches juridiques pertinentes. Et aussi exhaustives que possible. « Sur ce terrain, précise Sophie Biri-Julien, le robot programmé avec des algorithmes qui lui permettent d’apprendre tout seul sera rapidement plus performant que le maître ».

la, robotisation, évolution majeure du métier d’avocat

Une chose semble certaine : l’automatisation révolutionnera à terme la vie des juristes. « L’émergence de super assistants juridiques, écrit Sophie Biri-Julien, va bousculer l’organisation et les méthodes de travail d’un secteur devenu très concurrentiel ». Et de citer l’arrivée programmée d’assistants juridiques ultra performants. Capables à l’instar de Ross d’effectuer de très larges recherches documentaires. De fouiller des millions de données pour retrouver une information. De remplir des formalités juridiques ou administratives. Ou encore de répondre à des questions de droit fermées. La prochaine évolution majeure du métier d’avocat est en marche. Selon Alain Bensoussan, « à l’horizon 2020, tous les avocats devraient disposer d’un boot personnalisé ».

Pendant ce temps, souligne Sophie Biri-Julien, les initiatives éclosent ici et là au sein de la profession : « c’est le cas du cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats qui propose depuis peu deux outils disponibles en mode SaaS : un progiciel Registre CIL et DPO et un progiciel Registre Faille de sécurité, tous deux développés par le cabinet  ».

Eric Bonnet
Directeur du département Communication juridique

(1) Interview Alain Bensoussan, « Les robots aux portes des cabinets d’avocats », La Lettre des juristes d’affaires du 18-7-2016

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire