Biométrie en milieu scolaire : La Cnil rappelle les limites

Biométrie en milieu scolaire : La Cnil rappelle les limitesLa Cnil a refusé la mise en place d’un dispositif biométrique de reconnaissance du réseau veineux des doigts de la main.

La Commission rappelle que « les données biométriques ne sont pas des données à caractère personnel comme les autres » et qu’elles représentent des risques particuliers au regard de la vie privée et des libertés individuelles.

A l’inverse du contour de la main, qui est considéré comme une donnée « peu identifiante » et qui a fait l’objet d’une autorisation de la Cnil en 2006, le réseau veineux du doigt constitue « une technique biométrique plus précise et plus fiable qui n’évolue pas dans le temps et qui permet d’identifier a priori la personne concernée tout au long de sa vie », souligne la Cnil.

En conséquence, si la base de données de réseau veineux était détournée, « elle pourrait faire peser un risque sérieux sur l’intégrité et la protection des données biométriques des élèves » conclut la Cnil.

Cnil, rubrique Actualité, article du 30 novembre 2011

Laisser un commentaire