Facebook se doit d’être éthique : elle a 3 mois pour régulariser

Facebook se doit d'être éthique : elle a 3 mois pour régulariserFaute éthique : la DGCCRF et la Cnil tancent Facebook pour son manque de respect de la vie privée des internautes. La Cnil ainsi que la répression des fraudes accusent la société de Mark Zuckerberg de non-respect de la vie privée des internautes.

Alain Bensoussan répond à Thomas Sotto pour « Europe 1 vous répond » : « Une société comme Facebook se doit d’être éthique ».

Premier point : la traque virtuelle

Il s’agit des 13 cookies qui sont implantés sur l’ordinateur de tout visiteur même si dernier n’a pas de compte. Ce sont autant de petits fichiers qui surveillent la navigation de l’internaute pour ensuite cibler les publicités qui lui seront proposées en fonction de ses goûts.

Second point : la dictature virtuelle

Là, la technologie utilisée ce sont les algorithmes qui mixent les informations collectées pour définir une personnalité virtuelle. Jusque là, il s’agit seulement de « business », il n’y a pas, à proprement parler, de mise en danger de l’intimité, de la vie privée.

Toutefois ces informations peuvent aller jusqu’à la connaissance des orientations politiques, religieuses ou sexuelles, des données personnelles qualifiées de sensibles, du simple visiteur alors même que celui-ci, par essence, n’est pas censé faire partie des fichiers de Facebook. Pour l’heure, le problème est uniquement commercial mais qui sait ce qui pourrait advenir de ces informations.

Facebook se doit d’être éthique

Facebook est une société fantastique et universelle qui se doit d’être transparente à l’égard des internautes, de ses utilisateurs et des médias, elle a trois mois pour se mettre en conformité avec la loi Informatique et libertés.

« Europe 1 vous répond » : « Une société comme Facebook se doit d’être éthique ».

Laisser un commentaire