Vers une requalification juridique des progiciels ?

Contentieux informatique

Responsabilité contractuelle

Vers une requalification juridique des progiciels ?

Une société de services en ingénierie informatique a vendu un progiciel à un cabinet d’assurance, dont seulement les deux premiers acomptes ont été réglés. Le client a invoqué une incompatibilité du progiciel avec son imprimante et une mauvaise initialisation du progiciel sur son application spécifique pour justifier le refus de s’acquitter du paiement du solde. La cour d’appel de Limoges a condamné le client à payer la somme de 5 976 € et l’a aussi débouté de sa demande d’indemnisation, au motif …

(Lire la suite…)

(Mise en ligne Février 2007)