Des notaires sur liste noire

La Ligue européenne de défense des victimes de notaires avait publié, à leur insu, sur son site internet, entre janvier 2003 et juin 2004, une liste de tous les notaires de France pour lesquels la Ligue avait un dossier concernant un client confronté (ou l’ayant été) à des préjudices causés par ces derniers dans l’exercice de leur profession. Au total, cela représentait plus de 2 500 noms de notaires, répartis sur tout le territoire français. Le simple fait de figurer sur cette liste laissait présumer que le notaire concerné avait commis des malversations et manqué à ses obligations professionnelles. Plusieurs notaires figurant sur ce site ont exercé leur droit d’opposition auprès de l’association, conformément à l’article 26 alinéa 1er de la loi Informatique et libertés. N’ayant obtenu aucune réponse et les coordonnées des notaires figurant toujours sur le site, la Cnil a décidé, en application des dispositions de l’article 21-4° de la loi Informatique et libertés, de dénoncer au Parquet de Bourges les faits.

Le Tribunal correctionnel de Bourges a condamné l’association à 3 000 € d’amende, sa secrétaire générale à 1 500 € d’amende et 21 600 € de dommages-intérêts au bénéfice de 103 notaires s’étant portés partie civile. L’association a fait appel de ce jugement, tout comme le Parquet de Bourges.

Trib. Corr. Bourges, 05-07-2006 (confirmé par CA Bourges 2e Ch. 11-1-2007)