Alain Bensoussan : portrait-robot pour Carrière Juridique.com

Portrait-robotLe « portrait-robot » de Maître Alain Bensoussan est dressé par Capucine Coquant pour Carrière Juridique.com.

Devenu le premier technicien du droit de l’informatique et des télécommunications en France et dans le monde, l’homme s’apprête à sortir un livre blanc du droit des robots. Un ouvrage qui pourrait bien bouleverser la législation mondiale sur la question. Si la profession est parfois taxée d’être rétrograde et passéiste, Alain Bensoussan, lui, vit déjà au XXIIe siècle (…)

Portrait-robot de l’expert du droit des technologies avancées : il mettra dix ans à créer de toutes pièces le droit de l’informatique. Le vrai lancement de sa carrière, c’est au JT de TF1 qu’il le doit. Invité comme expert juridique à la fin des années 1980 (…)  Multipliant les dossiers, le consultant officieux, devient l’expert officiel du droit de l’informatique et des nouvelles technologies (…)

Portrait-robot de l’avocat des robots : sa passion pour les robots, il la porte en lui depuis toujours. Si l’homme est fasciné par ces nouvelles technologies, il n’en reste pas moins un fervent défenseur des droits. Nous ne sommes qu’au tout début de la robotique, il est donc essentiel de mettre en place des règles du jeu… « Dans quelques années, les robots disposeront d’une indépendance et seront capables de prendre des décisions, explique l’avocat. Nous allons devoir organiser leurs droits et leurs obligations ». Et c’est justement ce à quoi Alain Bensoussan s’emploie depuis le début de sa carrière (…)

Son objectif ? Faire évoluer les mentalités pour considérer les robots non plus comme des objets, mais comme des sujets de droit. Ces derniers doivent disposer d’une responsabilité civile et pénale. Quant aux obligations, elles se déclinent en deux catégories. Le robot ne doit pas trahir son « compagnon » (ne pas envoyer de données le concernant par exemple). Le propriétaire du robot s’engage, lui à le traiter avec dignité. « Les robots ne sont pas des grille-pains », ironise Alain Bensoussan. Il serait par exemple interdit de détruire un robot, tout comme le propriétaire d’une société ne peut la liquider à sa guise. Une réflexion qui l’a amené à collaborer gracieusement avec Aldebaran Robotics, la société française rachetée par Softbank, leader en matière de robotique humanoïde, qui a notamment développé Nao (…)

« Alain Bensoussan : portrait-robot » par Capucine Coquant pour Carrière Juridique.com le 2-6-2016.

Laisser un commentaire