Le Serious Game au service de la prévention des accidents du travail

Le Serious Game au service de la prévention des accidents du travailConfrontée à la réalité de l’accident du travail, la société Fishing Cactus, éditrice de jeu vidéo, a mis au point un jeu sérieux dédié aux salariés dont l’objet est de les sensibiliser aux risques professionnels.

Bien qu’il s’agisse plus d’un jeu vidéo que d’un véritable serious game, l’intention est là et nul doute que l’initiative est appelée à être reproduite.

Certains éditeurs de serious game comme 2j Process propose déjà des jeux destinés à la prévention des risques professionnels.

Lorsqu’on sait que 59 % des salariés ont déjà subi un accident du travail, l’avenir du serious game de sensibilisation aux risques professionnels semble prometteur.

Et ce d’autant plus que la réglementation fait peser sur les entreprises de nombreuses obligations en matière de lutte contre les risques professionnels.

Or, ces risques varient beaucoup d’une catégorie professionnelle à l’autre. Un cadre n’est pas exposé aux mêmes risques qu’un ouvrier ou un chauffeur-livreur.

En vertu de l’article L. 4121-1 du Code du travail, « l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs » (1).

A ce titre, l’employeur doit notamment mettre en œuvre des actions d’information et de formation.

L’employeur est également tenu en application des dispositions de l’article L. 4121-3 du Code du travail (2) d’évaluer les risques et sur la base de cette évaluation de mettre en œuvre les actions de prévention adéquates.

La mise en place d’un jeu sérieux destiné à la sensibilisation des salariés aux risques professionnels peut sans conteste être considérée comme une mesure de prévention.

Outre les vertus formatrices que possède le jeu sérieux, celui-ci peut également servir d’outil d’évaluation de ces risques.

En effet, au travers de la mise en situation des salariés dans le jeu, l’employeur a potentiellement accès à une grande quantité d’information sur la base desquelles il pourra identifier par exemple les comportements à risque.

Dès lors, le jeu sérieux a toute sa place dans la politique de prévention des risques professionnel des entreprises et nul doute qu’il est appelé à figurer dans le document unique d’évaluation des risques de nombre d’entre elle.

Emmanuel Walle
Arnaud Marc
Lexing Droit Travail numérique

(1) C. trav., art. L. 4121-1
(2) C. trav., art. L. 4121-3

 

Laisser un commentaire