Startups & Tech Festival : le cabinet présent au Web2Day

Startups & Tech Festival : le cabinet présent au Web2DayMarie Soulez et Jérémy Bensoussan interviennent les 7 et 8 juin prochains à Nantes dans le cadre du Web2DayStartups & Tech Festival.

« Humain, vibrant et intense » : c’est ainsi que ses organisateurs présentent le Web2Day Digital Springbreak, le « festival des professionnels et des passionnés des nouvelles technos qui ont envie de s’inspirer, apprendre et networker dans une ambiance détendue et décalée ».

L’évènement réunit plus de 250 speakers nationaux et internationaux, un concours de startups, un village de 3500 m2, des animations, le tout dans un cadre atypique, les 7,8 et 9 juin à Nantes.

Web2Day et Game Design

Marie Soulez, Directrice du département Propriété intellectuelle Contentieux, intervient le 7 juin dans le cadre d’un débat sur le thème « Game design, on arrête de jouer ! »

Les plus grands noms se sont fait prendre au piège. Et si leur jeu n’était pas « 100% original » ? Et si la question du droit « des auteurs » remettait en cause la propriété des constituants fondamentaux du jeu ?

A la fois œuvre logicielle, œuvre musicale et création artistique, le jeu vidéo ne possède pas de régime juridique propre, facilitant l’attribution des droits de propriété intellectuelle.

A cela, peut s’ajouter la problématique du droit à l’image, et d’autres questions, comme la sécurisation des données des MMOG, la propriété des créations des joueurs-créateurs ou la représentation de l’environnement en réalité virtuelle. Or, selon le syndicat national du jeu vidéo, plus de 700 projets seraient en cours de développement en France. Dans cet univers hyperconcurrentiel, il ne reste que peu de place à l’amateurisme.

Autres intervenants :

Florian Simon
Délégué Régional, INPI

Edouard Deslandes
CEO, Silkke

Alain Puget
Directeur créatif & Gérant, Alkemi / Biborg

Web2Day et Robots compagnons

Jérémy Bensoussan, directeur du département Droit des technologies robotiques, interviendra, le jeudi 8 juin, dans le cadre d’un débat intitulé : « Faut-il jeter à la poubelle mon robot compagnon ? ».

Alors que la robotique personnelle émerge et que les robots compagnons sont technologiquement en état d’être mis sur le marché européen, tout l’écosystème juridique est mobilisé pour rendre les relations hommes-robots les plus sereines possibles. Pour les constructeurs de robots comme pour les utilisateurs, il s’agit d’un tournant où la confiance dans l’utilisation de ces entités technologiques est majeure. A cet égard, le droit a une fonction essentielle et participe de leur acceptabilité. Ce débat doit permettre d’explorer plus en profondeur cette thématique.

Autres intervenants :

Jocelyn Lucas
Chief executive, Proxinnov

Marie-Pierre L’Hopitalier
Partner lawyer, Parthema

Eric Bonnet
Directeur du Département Communication juridique

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire