La blockchain est-elle une réponse au défi de la mode ?

La blockchain est-elle une réponse au défi de la mode ?La technologie Blockchain permet de constituer une base de données décentralisée. Organisée sous forme de chaînes de block la base de données est transparente, sécurisée et contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette technologie principalement utilisée actuellement dans le domaine bancaire permet de réduire les coûts et élimine l’intervention d’organes de contrôle.

Le lien existant entre la technologie blockchain et la mode peut ne pas sembler évident dans le cadre d’une première lecture.

La mode actuelle est confrontée à différents challenges, l’un de ceux-ci est un besoin accru de transparence et de sécurisation de l’information sur notamment les conditions d’approvisionnement, de fabrication et d’acheminement des articles fabriqués.

L’idée étant de connaître l’histoire de son vêtement au-delà des informations figurant sur l’étiquetage ou fournies en magasin. De nouvelles sociétés (1) œuvrent pour le développement de la blockchain au service de la mode pour des raison d’information, de sécurité mais aussi de respect de l’environnement dans les conditions de conception, fabrication, logistique (supply chain) des articles.

L’idée étant d’établir un système de traçabilité pour les matériaux utilisés sous la forme d’une base de données. La base de données permettrait d’enregistrer des informations en toute sécurité et serait visible et ouvertes notamment aux consommateurs.

L’objectif étant d’assurer une traçabilité du produit en vue d’une meilleure information du consommateur conduisant à une mode plus responsable.

La technologie blockchain n’est pas sans poser des questions juridiques sur les moyens de protection légale de cette technologie par le biais du droit de la propriété intellectuelle et les limites légales et contractuelles encadrant cette nouvelle technologie et ses applications.

Les acteurs de la mode souhaitant développer cette technologie seront amenés à réfléchir aux différents moyens juridiques ouvert à eux pour encadrer sur un plan légal la mise en place et l’utilisation de cette technologie.

Par ailleurs, la technologie blockchain peut également être un outil de lutte contre la contrefaçon en permettant d’identifier et d’assurer l’authenticité d’un produit selon un mécanisme transparent et sécurisé. Des démonstrations de ce type d’utilisation ont déjà été réalisées lors de la Fashion Week de Shangai en octobre dernier (2).

La blockchain au service de la mode (3) risque de modifier la donne en matière d’authentification, certification et traçabilité des produits.

L’avenir nous dira si dans le secteur la blockchain sera ou non un effet de mode.

Naïma Alahyane Rogeon
Lexing Droit Design et Création

(1) Provenance.org, Babyghost et VeChain Companies
(2) Bravenewcoin.com, Article « Anti-counterfeiting blockchain app demoed at Shanghai Fashion Week », 17-10-2016
(3) Numa – Table ronde Fashion Tech week « Les nouveaux modèles et technologies, pour une mode plus transparente » – Notre post du 14 octobre 2016

Laisser un commentaire