Utiliser la notoriété d’un influenceur sans autorisation est illicite

youtubeuseInterrogée par le site Les Gens d’Internet, Naïma Alahyane-Rogeon s’exprime sur le différend opposant une YouTubeuse beauté à une société qui aurait utilisé son image et son nom sans son accord, pour vendre des produits de maquillage sur internet.

Naïma Alahyane-Rogeon,  directrice du département Design et Création, explique que «lorsque vous créez une contribution sur un réseau social vous êtes propriétaire de votre contenu. C’est bien l’influenceur qui est propriétaire de ce qu’il met en ligne».

Selon Les Gens d’Internet, cette société aurait sponsorisé des posts de la YouTubeuse Sananas sur Instagram et sur Facebook sans son accord.

Si le contenu utilisé par l’eshop est bien un contenu original proposé par la YouTubeuse, cette dernière a la possibilité de poursuivre la société.

Le droit à l’image de la YouTubeuse

Naïma Alahyane-Rogeon rappelle qu’il n’est pas possible de «reproduire l’image de quelqu’un, quelle qu’elle soit, sans son autorisation» et qu’ «en utilisant la reproduction d’un contenu qui pourrait être protégé par le droit d’auteur, sans l’autorisation de l’auteur», on s’expose à engager sa responsabilité pénale.

Et comme dans cette affaire, l’image de la YouTubeuse ayant manifestement été reprise sans son autorisation, cette dernière peut également invoquer son droit à l’image.

Selon Les Gens d’Internet, elle aurait choisi de prendre directement contact avec les plateformes sur lesquelles les contenus ont été publiés pour stopper leur visibilité et demander également à la société de retirer les images. La marque aurait depuis arrêté tous les messages sponsorisés.

Lire la suite…
Sananas en colère après qu’on lui ait piqué ses images et elle a toutes les raisons de l’être, Les gens d’internet, 5 juin 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *